... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


LA BELLE SAISON 6/8


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Poesexe [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email :

• 40 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 8.6 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.0
• L'ensemble des récits érotiques de Poesexe ont reçu un total de 242 059 visites.

sexe récit : LA BELLE SAISON 6/8 Histoire érotique Publiée sur HDS le 07-11-2018 dans la catégorie Entre-nous, hommes et femmes
Tags: Cougar Sport Endroits insolites
Cette histoire de sexe a été affichée 3921 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): LA BELLE SAISON 6/8 ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : LA BELLE SAISON 6/8 ( 9.0 /10 )
Couleur du fond :




LA BELLE SAISON 6/8

Aujourd’hui, j’ai rendez-vous pour un tennis avec une cliente. Le service de midi se termine. Je rejoins les vestiaires, et change de tenue. Après quoi, je prends mon sac de tennis, et récupères une bouteille d’eau fraiche avant de sortir pour rejoindre le cours de tennis.
Quand, j’arrive, ma partenaire de jeu est déjà là. Elle s’entraine à servir, et si elle manque un peu de puissance, son geste est très régulier et efficace.
« Bonjour Madame » dis-je en entrant sur le court
Elle s’approche de moi et me tend la main. « Appelez-moi Dolores, c’est moins conventionnel. Après tout, nous sommes deux sportifs. »
« Ok, moi, c’est Steve. On s’échauffe un peu ? »
Je rejoins l’autre côté du court, et nous commençons à échanger des balles. Je tente de prendre la mesure de son jeu. Elle est en forme et court vite, avec un jeu de jambe précis ; jambes qu’elle a fort belles d’ailleurs, longues, bronzées et sans une once de cellulite.
Son tennis est quasi parfait ; très académique, même si elle n’a pas, apparemment de véritable coup fort. En une demi-heure, chacun a pris la mesure de l’autre et nous commençons un match. Comme prévu elle est très régulière, mais j’ai l’avantage de la puissance. Mes services sont trop forts pour elle. Heureusement (ou malheureusement pour moi) je n’en passe pas beaucoup. Son jeu n’est pas orienté vers l’attaque, et elle reste campée au fond du cours. Les amorties font mouche. Evidemment c’est une cliente, et je ne veux pas lui être désagréable. Je ralentis quelques courses, frappe un peu moins fort, et elle gagne en deux sets 6/4,7/5. Sans que je lui aie vraiment fait cadeau du match, mais sans avoir joué à mon max.
Après la balle de match, elle s’approche du filet et me donne l’accolade.
« Vous avez un joli revers lifté, et surtout un beau service. Dommage qu’il ne passe pas davantage » commente t’elle
« C’est vrai, mais votre régularité a eu raison de ma force. »
« Allez, je vous invite à boire un verre. C’est la tradition. »
Effectivement, le vainqueur propose toujours au vaincu de partager un pot.
« Je dois malheureusement refuser. Je n’habite pas ici, et je dois me doucher avant de retourner travailler. »
« Vous savez quoi ? On prend un verre, et vous venez vous doucher dans ma chambre . Comme ça vous serez sur place. »
Nous rejoignons donc le bar, et nous désaltérons d’une boisson fraiche. Après quoi, elle rejoint sa chambre, pendant que je vais récupérer mes affaires au vestiaire. Quand je frappe au 308, elle vient m’ouvrir vétue d’un peignoir blanc.
« J’ai eu le temps de me doucher. La salle de bain est libre pour vous » dit elle dans un sourire, me montrant la porte entrouverte. Après quoi elle se dirige vers la porte –fenêtre et passe sur le balcon.
La salle de bains, est plus luxueuse que dans mon appartement. Marbre de Carrare, robinetterie de marque, et une immense baignoire. Après avoir posé mon sac dans un coin, je me débarrasse de ma tenue de sport, trempée de sueur, et entre dans la baignoire. La température se rêgle au degré près, et après m’être savonné et shampoinné, je me détends avec une eau un peu plus fraiche. Je suis en train de me sécher quand la porte s’ouvre brusquement sur Dolorès. Je n’ai que le temps de plaquer la serviette devant moi pour masquer ma nudité.
« Oh pardon, je n’entendais plus l’eau couler, je pensais que vous étiez habillé. J’ai fait monter des jus d’orange sur la terrasse. Si vous ne souhaitez pas vous habiller de suite, il y a un peignoir derrière la porte. » Et elle s’esquive, refermant la porte derrière elle.
Je me sèche rapidement et enfiles un boxer. Je dégotte un peignoir immaculé à l’endroit indiqué. Autant se rhabiller le plus tard possible d’autant que mon costume trois pièces, accessoire incontournable de ma fonction, est un peu chaud.
Je retrouve ma partenaire, allongée sur un transat, dégustant un jus d’orange glacé. Elle me tend un verre et me désigne le second transat, à côté du sien. En se tournant, sa sortie de bain s’est entrebaillée, et elle m’offre une vue sur son décolleté, quasiment jusqu’au nombril. Je ne peux m’empècher d’y plonger mon regard, mais elle me repère aussitôt.
« L’avantage de ces terrasses, c’est qu’elles n’ont aucun vis à vis. Au moins, je peux lire en bronzant, ; ça fait passer le temps »
« Vous êtes seule ici ? »
« Oui, mon mari est chef d’entreprise, et ses affaires lui prennent tout son temps, et mes deux enfants sont grands maintenant et ont autre chose à faire qu’à accompagner leur vieille mère en cure. »
« Vieille mère, vous exagérez, vous êtes encore très jeune. »
« Merci, mais c’est de moins en moins vrai. Suite à un accident de moto, j’ai des douleurs récurrentes dans l’épaule et je dois passer trois semaines par an en cure, si je veux ne pas trop souffrir l’hiver. »
« Et vous n’avez pas lié de relations avec d’autres curistes ? »
« Il ne vous aura pas échappé que la majeure partie des curistes est plutôt d’un âge avancé. Ils sont ennuyeux et ne parlent que de leurs problèmes. »
J’ai effectivement remarqué que ce qu’elle dit est vrai.
« Heureusement, j’ai pu jouer au tennis aujurd’hui, et, si ça ne vous a pas déplu, j’aimerais pouvoir rejouer avec vous. »
Prudent, je l’assure que j’essaierais, dans la mesure de mes disponibilités.
Elle est allongée sur le dos, le regard caché par des verres solaires, son vêtement entrouvert laisse deviner la naissance de ses seins, et ses jambes bronzées.
« Je vais vous laisser, si vous voulez bronzer tranquilement » emets-je
« Vous ne me dérangez aucunement mais je ne voudrais pas vous choquer. »
Je me lève et viens m’asseoir au bord de son transat.
Elle tourne la tête vers moi.
« Je ne vois pas ce qui pourrait me choquer » dis-je en dénouant la ceinture du peignoir. Après quoi, j’en écarte les pans et la dévoile dans sa nudité. Elle est bien faite et le sait. Ses seins son ronds et se tiennent encore bien, sans doute grace à une pratique assidue de musculation. Son ventre est délicieusement renflé, mais ferme, au dessus d’un pubis où un mince ticket de métro semble indiquer le chemin de sa fente. Les hanches sont larges, et les jambes, que j’ai déjà pu apprécier au tennis, musclées. Elle dégage une impression de sportivité, sans pour autant être départie de sensualité. Mes mains partent en exploration et caressent déjà ses seins. Elle s’abandonne en serrant les lèvres pour ne pas gémir. Je caresse son ventre et descends ensuite, en contatant qu’elle n’a aucune marque de bronzage. Encore une adepte de l’intégral. Ma main effleure son sexe qui s’ouvre, déjà humide. Je glisse mes doigts le long de cette fente déjà ouverte que je parcours dans un clapotis annonciateur de plaisir.
Elle me repousse subitement et se redresse, me poussant pour me faire allonger.Ses mains viennent aussitôt caresser mon torse et le peignoir est rapidement enlevé. Mon boxer ne résiste pas à ses mains baladeuses, et elle prend en main mon sexe, qui ne tarde pas à durcir sous ses doigts. Elle se penche en avant et vient gober mon gland, avant de le suçoter, sans cesser de serrer ma hampe à pleine main. Elle lèche mon chibre comme une crème glacée, et vient à la base avant d’aspirer une couille et de la sucer, puis de passer à l’autre. Sa langue danse la sarabande sur mon gland et mon frein. Elle m’avale et pompe mon gland en l’agaçant de temps en temps avec ses dents. Je n’ai jamais connu une fellation aussi intense. Mon sexe est tendu au maximum et prêt à exploser quand elle se lève, et m’enjambe. Elle plie les jambes et vient faire buter mon gland contre l’entrée de sa grotte.
Elle pèse alors de tout son poids et m’enfonce en elle d’un trait. S’aidant de ses jambes, elle commence alors une chevauchée infernale. Je la maintient par ses seins que je triture et pince. Les mains à plat sur ma poitrine, elle monte et descend comme un métronome bien huilé, et respire de plus en plus fort, jusqu’à un intense soupir de jouissance dans un dernier sursaut.
Elle se dégage, et constate que je n’ai pas encore joui.
« Tu es en forme, à ce que je vois. Allons à l’intérieur » Elle fait demi-tour, nue comme un ver, et se dirige vers la chambre. Je la suis pour la trouver étendue a plat ventre sur le lit.
Son cul est large et bombé mais sans excès et musclé comme le reste de son corps. Je m’agenouille derrière elle. Elle cambre ses reins et je viens la pénétrer en levrette. Elle m’accueille avec un « hmmm ! » qui en dit long.
Après quelques allers retours, elle passe sa main dans son dos et saisit mon sexe qu’elle vient poser contre sa rondelle
« Je sais que tous les hommes en rèvent » dit elle simplement
Je pousse un peu et mon gland passe sans difficulté, preuve, s’il en est que le rodage, est fait de ce côté là aussi. Je commence à remuer en elle et petit à petit entame une longue et puissante sodomie, qu’elle accompagne avec entrain.
« Ah, c’est bon aussi ! vas y ! mets moi tout ! »
Je n’ai pas besoin d’encouragements supplémentaires et mon vit coulisse de plus en plus rapidement dans ses boyaux étroits. Elle se tend encore plus et, la cramponnant par ses poignées d’amour, je viens la tamponner de plus en plus fort, jusqu’à sentir jaillir ma lance, ce qui d’après ses cris, n’a pas éteint le feu de son cul.
Quelques minutes plus tard, elle fume une cigarette, la tête posée sur mon torse.
« Peut-être devrait on commencer par ça, la prochaine fois. Je t’enlèverais un peu de ton énergie, en vue du tennis. »
« C’est vrai, j’aurais du mal à jouer maintenant, mais pense que tu serais également fatiguée. »
« Tu as raison, ce n’est pas une bonne solution. »
Les jours qui suivent, je passe souvent l’ après-midi au tennis avec Dolores, et mes soirées avec Joelle, quand elle est disponible, car je soupçonne cette gourmande de continuer à baiser avec Chris, même si celui-ci a ses soirées accaparées, entre sa femme et Marie-Pierre.
Sandra me téléphone de temps en temps, et me demande si elle ne me manque pas trop. La vérité est que j’ai trouvé, malgré moi des solutions de remplacement. Même si il ne s’agit que de sexe sans implication sentimentale, je ne suis pas sur qu’elle pourrait le comprendre, et sa nature jalouse pourrait me faire quelques ennuis. Alors je me contente de lui raconter mes journées en omettant, la partie sexuelle de mes occupations.
Ce matin, la réceptionniste Jackie, vient partager un café avec moi, au bar. C’est l’alter ego de Marie-Pierre. Aussi brune que l’autre est blonde, c’est une grande fille, élancée, toujours souriante. Elle est plus abordable que Marie-Pierre, et je suppose que ces deux là, ne s’apprécient guère.
Après quelques banalités, elle en vient rapidement au sujet qui l’amène.
« Dis-moi, ça s’est bien passé avec la cliente du 308 ? »
« Oui, je joue au tennis avec elle, et ça l’aide à passer le temps. »
« Je sais, elle est toute seule. Elle s’en plaint souvent, mais, j’ai eu l’impression qu’elle recherchait un peu plus qu’un simple partenaire au tennis. » avance t’elle en souriant en coin.
« Je t’avoue que je n’ai rien remarqué » dis-je en mentant éhontément. « Je pense que tu te fais des idées. De toute façon, elle est bien plus vieille que nous. »
« Que toi, oui, mais moi j’ai bientôt 34 ans. »
« Eh bien je t’aurais donné beaucoup moins. »
« Merci »
« En tout cas, la cliente du 308, elle a 40 ans »
« Oui, mais reconnaît qu’elle est bien conservée. Moi, si j’étais un mec, je me laisserais bien tenter. »
« Hmm, si je devais me laisser tenter, ce serait plutôt par une nana comme toi »
« Arrète, vil flatteur, tu dis ça parce-que tu t’es pris un rateau avec Marie-Pierre, et tu voudrais bien sortir avec une réceptionniste. »
« C’est vrai qu’un moment, j’ai pensé me rapprocher de Marie-Pierre, mais on est pas fait l’un pour l’autre, et puis je la trouve un peu coincée. »
« Un peu coincée ! » s’exclame t’elle « C’est miss pête sec, oui ! Tu n’imagines pas comment elle est désagréable. Par contre ça ne l’empèche pas de grimper aux rideaux quand elle se fait sauter par Chris. »
« Ah oui ? » fais-je, feignant l’étonnement
« Chris est chez elle presque tous les soirs, et ma collègue secrétaire, Axelle, qui habite l’appart juste à coté, me dit qu’elle l’entend hurler de plaisir, presque tous les soirs. »
« Tiens donc, Qui aurait cru ça de Chris. »fais-je
« Ne fais pas l’imbécile ! tu connais la réputation de Chris. Il a tringlé toutes les nanas baisables dans la station. »
« Y compris toi ? »
« Non, pas moi » dit elle avec une nuance de regret dans la voix « On se connaît depuis bien trop longtemps pour ça. Et puis, je suis copine avec sa femme. Je ne pourrais pas lui faire ça. »
« C’est bien, mais toi, tu es avec quelqu’un ? »
« Plus maintenant. »
« On devrait se faire une soirée tous les deux, un de ces soirs, pour mieux se connaître. »
« Je vais y penser »dit elle en se levant « Mais, ne fais pas trop de plans sur la comète. »
Elle me fait un clin d’œil avant de partir.
Le soir, le service se termine quand Dolores vient prendre un café sur la terrasse. Elle me fait signe et je la rejoins.
« Tu fais quelque chose ce soir ? » attaque t’elle
« C’est que, j’ai encore du boulot, et, »
« Je n’ai pas trop le moral. »
« Ecoute, je ne peux pas rester à te parler. On ne doit pas fréquenter la clientèle de trop près. C’est interdit. »
« Ce n’est pas ce qui t’a géné pour venir dans ma chambre. »
« bon, laisse moi un quart d’heure, et retrouvons nous au court de tennis. »
En rentrant, je capte le regard de Jackie, qui me fait un signe entendu.
Quand j’arrive au court de Tennis, je trouve Dolores qui m’attend déjà. J’ai la clé avec moi. J’ouvre et nous entrons sur le court plongé dans une semi-obscurité.
« Je suis désolée »commence t’elle « mais c’est la dernière fois que nous allons nous voir. »
Elle se blottit contre moi, et mes mains partent à l’aventure sur sa robe légère. Très vite je sens qu’elle en porte rien dessous.
« Mais non, pourquoi dis tu ça ? »
« Il ne me reste que quelques jours de cure » dit elle entre deux baisers « Mon mari a décidé de me rejoindre pour passer ces jours ici avant de me ramener à la maison. »
Les bretelles de sa robe sont descendues et je dégage ses deux seins que je malmène une peu. Elle a ouvert ma chemise et ses mains me caressent le torse, avant de descendre plus bas et de s’insinuer dans mon pantalon. Sa main agile contourne l’obstacle du slip et libère mon sexe qu’elle flatte doucement. Elle s’agenouille alors devant moi et entreprend de dégraffer mon pantalon qui glisse le long de mes jambes, bientôt suivi de mon slip. Elle embouche mon sceptre qui commence à devenir bien rigide et le pompe avec talent tout en me soupesant les bourses. Pris par le désir qui monte en moi, je saisis sa tête et la fais coulisser sur ma bite qu’elle absorbe jusqu’à la garde malgré quelques haut-le –cœur..
Sans attendre, je la relève et lui fais faire demi-tour. Je soulève le tissu de sa robe et découvre son fessier libre de toute entrave. Je la penche en avant, et elle prend appui sur le haut du filet, pendant que je pointe mon gland à l’entrée de sa caverne détrempée. A partir de là, les choses m’échappent quelque peu. Je la bourrine à grands coups de reins, et elle se lâche en criant son plaisir sans retenue. Heureusement, il est tard, et nous sommes assez loin des parties habitées.
Rapidement, elle a un orgasme, puis un second.
J’ai déjà baisé Joelle, un peu plus tôt, aussi, je ne suis pas près d’éjaculer.
Je l’entraine sur le banc des joueurs, et après m’être assis, je l’attire vers moi et la fais s’empaler sur ma bite dressée.
« Ah ou, baise moi bien. Ta queue me fait du bien ! «
Je lui pince les seins, un peu sadique, et elle crie, mais les tétons sont durs et elle continue à monter et descendre sur ma queue en haletant jusqu’à un nouveau cri de jouissance, alors qu’elle se fige, avant de retomber sur moi
« Ah c’etait bon… »
Je la fais lever, et d’un coup je déchire la robe, la laissant nue dans ses talons.
« Eh, mais qu’est-ce que tu fais ? »
Sans lui laisser le temps de réagir, je la positionne à genoux sur le banc, et je viens derrière elle, saisir ses hanches. Je viens cogner contre son cul, et de mes mains, je viens écarter ses fesses pour découvrir son petit trou, et y pointer mon gland.
Je m’attendais à une rebuffade, mais elle lance ses mains en arrière et écarte d’elle même ses lobes
« C’est ça que tu veuxx ? vas y ! encules moi. »
Je ne me fais pas prier, et m’enfonces d’un trait dans son anus, provoquant une longue plainte. Je sens l’étroit fourreau qui m’enserre, et je force jusqu’à ce que mon bassin bute contre ses fesses. Je commence alors une longue et profonde sodomie, savourant chaque aller, et le claquement contre son cul qu’elle tend vers moi. Passant une main sous elle, je titille son bouton d’amour, en même temps, et je cale mon rythme sur celui de ses râles de plaisir. Elle semble bien décidée à profiter sans contrainte de cet épisode impromptu.
Le plaisir monte en moi, et je commence à lui labourer les entrailles de plus en plus fort, en la cramponnant par les hanches. Je sens mon sexe tressauter en elle plusieurs fois au rythme de mes jets, qu’elle ponctue d’éructations graves, la bouche grande ouverte, les yeux tournés vers le ciel étoilé.
Nous restons ainsi quelques instants avant de nous désacoupler
Dans la lueur du réverbère le plus proche, sa silhouette nue.
« Comment je vais rentrer maintenant ? »
Je l’aide à rajuster tant bien que mal ce qu’il reste de sa robe déchirée. Elle remet un semblant d’ordre dans sa coiffure, et me dépose un baiser au coin des lèvres.
« Tu resteras un de mes meilleurs souvenirs » me glisse t’elle avant de s’éloigner dans l’obscurité.
Je me rhabille et ferme le court avant de remonter vers la station.
Alors que je longe la terrasse du bar, le point rougeoyant d’une cigarette attire mon Œil.
Quelqu’un est assis sur un des fauteuils.
« Je trouve ta technique de tennis intéressante » dit une voix que je reconnais.
« Tu étais là ? »
« Intéressante, mais pas vraiment discrète » complète Chris

A suivre.





Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :






Les avis des lecteurs

Soyez le premier à donner votre avis après lecture sur cette histoire érotique...
Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :


Autres histoires érotiques publiées par Poesexe


LE MATCH - Récit érotique publié le 15-03-2019
LA CAMPEUSE - Récit érotique publié le 25-02-2019
Ma femme se lâche - Récit érotique publié le 17-02-2019
La belle saison 8/8 - Récit érotique publié le 11-11-2018
La belle saison 7/8 - Récit érotique publié le 09-11-2018
LA BELLE SAISON 6/8 - Récit érotique publié le 07-11-2018
LA BELLE SAISON 5/8 - Récit érotique publié le 05-11-2018
La belle saison 4/8 - Récit érotique publié le 03-11-2018
LA BELLE SAISON 3 - Récit érotique publié le 03-09-2018
LA BELLE SAISON 2 - Récit érotique publié le 01-09-2018
LA BELLE SAISON 1 - Récit érotique publié le 30-08-2018
AUTO-STOP - Récit érotique publié le 18-08-2018
SOIREE EN DISCOTHEQUE 2/2 - Récit érotique publié le 16-08-2018
Soirée en discothèque 1/2 - Récit érotique publié le 14-08-2018
LA PISCINE - Récit érotique publié le 06-05-2018
LA DANSEUSE - Récit érotique publié le 30-04-2018
UN BEAU GESTE - Récit érotique publié le 28-04-2018
LE PANTALON - Récit érotique publié le 26-04-2018
AU DELA DU CERCLE POLAIRE - Récit érotique publié le 22-03-2018
SOIREE D'ANNIVERSAIRE - Récit érotique publié le 17-03-2018
DEPART EN PERMISSION - Récit érotique publié le 15-03-2018
UNE SEMAINE DE VACANCES 2/2 - Récit érotique publié le 10-03-2018
UNE SEMAINE DE VACANCES 1/2 - Récit érotique publié le 08-03-2018
LE MARIAGE - Récit érotique publié le 06-03-2018
AU BORD DU LAC (épilogue) - Récit érotique publié le 01-03-2018
AU BORD DU LAC 8/8 - Récit érotique publié le 27-02-2018
AU BORD DU LAC 7/8 - Récit érotique publié le 25-02-2018
AU BORD DU LAC 6/8 - Récit érotique publié le 23-02-2018
AU BORD U LAC 5/8 - Récit érotique publié le 20-02-2018
AU BORD DU LAC 4/8 - Récit érotique publié le 18-02-2018
AU BORD DU LAC 3/8 - Récit érotique publié le 16-02-2018
AU BORD DU LAC 2/8 - Récit érotique publié le 14-02-2018
AU BORD DU LAC 1/8 - Récit érotique publié le 12-02-2018
Apprendre à plonger - Récit érotique publié le 03-02-2018
VOYAGE DE FIN D'ETUDES 3 - Récit érotique publié le 24-01-2018
VOYAGE DE FIN D'ETUDES 2 - Récit érotique publié le 22-01-2018
VOYAGE DE FIN D'ETUDES 1 - Récit érotique publié le 20-01-2018
DES REVISIONS ET DES DECOUVERTES 2 - Récit érotique publié le 18-01-2018
DES REVISIONS ET DES DECOUVERTES 3 - Récit érotique publié le 15-01-2018
Des révisions et des découvertes. - Récit érotique publié le 10-01-2018


Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Piment le 2019-06-17 ....
• Par 50 nuances de grey le 2019-06-16 ....
• Par Cybervoyeur le 2019-06-15 ....
• Par Lusex le 2019-06-15 ....
• Par Madame rêve le 2019-06-15 ....
• Par Antoine le 2019-06-14 ....
• Par Cerise54 le 2019-06-14 ....
• Par picabanc le 2019-06-14 ....
• Par Passifdominant le 2019-06-14 ....
• Par Julien le 2019-06-13 ....





Online porn video at mobile phone


sexe gros seinssexe dans la cuisinegai-erossexefemmes sans culottehds histoire69 sexesexe insolitesexe hentaima femme s'exhibesexe belle merecage de chastetetatouage sur le sexehistoire sexe gaycent pour cent sexefilm erotique amateursexe xnxxejaculation facialevideo sexe violhistoires lesbiennesrecit erotique illustregrosse penetrationsexe en brefemme fontaine sexesexe missionnaireenormes seinshistoire de sexesite de rencontre sexemilf sexevideo sexe gratuitsexe livesexe femme fontainehistoire eropiercing sexesexe et amateurannonce sexesexe belle soeursexe gratuitfist fukingsodomie sauvagerecits hdsbelle mere sexhistoirestabouesvideo sexe jeunesexe18histoires hdscandaulistesmodel sexehomme nu femme habilleefucking machinepetit sein nusexe gratoshistoires pornographiquesvoisine cochonnesexe videosexe taguehistoires de sexsexe extremerecit hds100%sexesexe dans la ruehistoires de sexehermaphrodite nuesexe extremehistoires sexsexe18gros sainhistoire de sexpipe gourmandeweb tv sexerecit hdshistoires candaulistessexe gbdsm histoiresexe double penetrationhistoires sexejeux de sexe gratuitsexe vieux jeuneporno docteursexe violent