... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


LE CLUB DU BIKINI DORÉ - 1


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Tamalou [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur homme. - Email :

• 107 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.1 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.8
• L'ensemble des récits érotiques de Tamalou ont reçu un total de 879 231 visites.

sexe récit : LE CLUB DU BIKINI DORÉ - 1 Histoire érotique Publiée sur HDS le 12-04-2019 dans la catégorie Dans la zone rouge
Tags: Candaulisme Humiliation Vacances
Cette histoire de sexe a été affichée 5691 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): LE CLUB DU BIKINI DORÉ - 1 ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : LE CLUB DU BIKINI DORÉ - 1 ( 10.0 /10 )
Couleur du fond :




LE CLUB DU BIKINI DORÉ - 1

Rebecca et James s'étaient rencontrés au lycée. À la bibliothèque, ils ont échangé un regard, et ce fut un vrai coup de foudre.
Ils ont poursuivi leurs études dans des universités différentes.
Leur histoire d'amour naissante fut suffisamment solide pour résister à l'éloignement.
Bien sûr, ils s'efforçaient de se voir le plus souvent possible, mais ils devaient se contenter la plupart du temps de conversations en vidéo sur internet. Rebecca étant une jeune personne espiègle, elle était invitée à toutes les soirées.
James était un gars plus casanier, il sortait peu et étudiait beaucoup.
Souvent, ils avaient une brève conversation en vidéo avant que Rebecca ne sorte s'amuser avec ses nouveaux amis.
James aimait prendre des captures d’écran de Rebecca dans ses tenues coquines.
James n'était pas complètement idiot, il s'apercevait bien que les tenues de Rebecca devenaient de plus en plus révélatrices et audacieuses. Et en feuilletant sa collection de photos, il n'était ni jaloux ni énervé, mais seulement excité et s'en servait pour se soulager avant de dormir, comme d'autres se servent de magazines de charme.
La suspicion de James envers Rebecca augmentait autant que le nombre de nouveaux amis qu'elle ajoutait sur Facebook.
Pour accroître la confusion de ses sentiments, elle privilégiait les africains baraqués et tatoués.
Il feuilletait les photos, sans savoir ce qu'il espérait trouver, peut-être Rebecca se rapprochant un peu plus qu'elle ne le devrait.
Il n'était pas raciste, il appréciait le porno interracial, et se demandait si la légende des blacks supérieurement dotés était vrai.
Une fois, elle s'est rendue à une soirée mousse, seulement vêtue d'un bikini doré! James se demandait si elle s'habillait de manière aussi provocante pour attirer l'attention des hommes. La pensée que sa copine puisse avoir des relations amoureuses avec un autre homme l'attristait et l'excitait en même temps, et il avait beaucoup de mal à analyser ses sentiments.
Il ne comprenait pas non plus pourquoi il n'envisageait pas Rebecca se rapprochant d'un camarade blanc. Il ne l'imaginait qu'avec un homme noir, un type très grand, très costaud et très bien monté. Ces pensées lui servaient à meubler ses soirées solitaires.
Diplôme en poche, James et Rebecca se sont mariés et ont acheté une maison. James ne mentionna jamais ses inquiétudes au sujet de ce temps qu'ils avaient passé éloignés l'un de l'autre. Rebecca lui ayant juré fidélité, comme elle était très pieuse, cela lui suffisait.
Les premières années furent difficiles. Le coût du mariage, l'achat de la maison, le départ dans la vie professionnelle, tout cela prenait beaucoup de temps et d'énergie sans pouvoir faire de dépenses extravagantes.
Lorsqu'ils ont finalement eu les moyens de partir en vacances, ils ont décidé de dépenser sans compter pour s'offrir des vacances de rêve. Ils ont sélectionné un centre de villégiature dans les Caraïbes, un paradis du tout compris, où ils pouvaient boire et manger ce qu'ils voulaient sous forme de buffets à volonté, tout en profitant du climat tropical.
Le bonus c'était les animations et les soirées dansantes.
Ils avaient trouvé cette destination sur le net, et bien qu'ils l'aient choisie pour son rapport qualité/prix, James espérait voir si l'un des natifs pourrait éveiller l'intérêt de Rebecca.

Le premier matin, Rebecca réveilla James en l'embrassant et en lui caressant la verge. James sourit et pensa:
"Waouh! Voilà des vacances qui commencent bien!" Aussitôt, il lui rendit son baiser en lui caressant le corps.
Quand il fut complètement dressé, Rebecca, espiègle, lui gifla le sexe en disant:
"Allez! Debout, paresseux! Le soleil nous attend!" Elle sauta du lit, enfila son bikini neuf et prépara son sac de plage.
James dut patienter un moment avant que son membre ne ramollisse pour de se lever.
Ils s'installèrent près de la piscine sur les transats. Rebecca tendit à James une bouteille de crème solaire:
"Première règle! Chacun doit veiller sur l'autre en l'enduisant de crème solaire! Si je brûle, c'est de ta faute!"
James était subjugué par le corps de Rebecca et il était trop heureux d'étaler la crème solaire.
Elle lui rendit la pareille en le titillant près de son short de bain, ce qui obligea James à s'allonger à plat ventre.
Dans la matinée, James décida d'aller chercher des rafraîchissements au bar de la piscine.
Il remarqua plusieurs femmes avec des bikinis dorés. Au retour, il a compté au moins 8 femmes vêtues de bikinis dorés.
Il a trouvé cela curieux. D'habitude, les femmes n'aiment pas être vêtues de manière identique.
Après avoir donné son verre à Rebecca, James lui a dit qu'il avait envie d'une petite promenade et qu'il serait de retour bientôt.
Les bikinis dorés lui rappelaient le souvenirs de la fête de la mousse, lorsque Rebecca lui avait montré son bikini doré.
Il avait gardé un souvenir ému de cette capture d'écran et des nombreuses fois où il s'était soulagé en la regardant.
Étrangement, il n'avait jamais revu ce bikini, alors il voulait lui en acheter un neuf.
Dans la boutique de l'hôtel, il y avait un grand choix de bikinis, mais aucun doré. S'étaient-ils fait pillé le stock?
James interpella la vendeuse: "Excuse-moi, mademoiselle, je ne vois pas de bikinis dorés?"
"Nous ne vendons pas de bikinis dorés. Seulement les modèles exposés."
"Mais, à la piscine, beaucoup de femmes en ont. Savez-vous où elles se les procurent?"
La fille eut un petit sourire et lui dit qu'elles faisaient partie d'un club spécial.
James insista pour obtenir plus d'informations, mais la vendeuse ne voulut pas lui en dire davantage.
À la piscine, Rebecca avait fait connaissance avec un jeune couple de leur âge. Rebecca lui a présenté Georges et Jenny.
Ils ont passé la journée à discuter, à plaisanter et à batifoler dans la piscine. À un moment, Georges a dit:
"Avez-vous remarqué le nombre de bikinis dorés autour de la piscine?"
"J'en ai compté 8 ce matin!" répondit James.
"Oh oui? Tu les as compté?" s'indigna Rebecca en lui donnant une tape de la main. "Tu as un faible pour les bikinis dorés!"
"Georges aussi!" rigola Jenny.
Ils plaisantèrent un moment sur le sujet avant de se séparer pour retourner dans leur chambre se préparer pour la soirée.
Ce soir-là, James et Rebecca respectèrent leur programme: Boire et manger, et puis boire! Ils s'amusèrent un moment à la boîte de nuit de l'hôtel. En dansant, ils virent Jenny et Georges discuter près du bar avec le maître d'hôtel, un grand et bel homme noir.
De retour dans leur chambre, le sexe torride a commencé. C'était très intense car James pensait à Rebecca dans un bikini doré!
Il devait absolument s'en procurer un!

Le lendemain matin, ils se sont installés au même endroit près de la piscine. Georges et Jenny étaient déjà là.
À la surprise de James, Jenny portait un bikini doré! Ne voulant pas attirer l'attention, il décida de ne pas le mentionner.
Jenny semblait particulièrement radieuse et loquace, mais Georges semblait un peu bougon.
James a décidé de défier Georges au billard pour savoir d'où venait ce bikini doré.
"Georges! Dis-moi où vous avez trouvé ce bikini doré! Il est tellement sexy! Je rêve de voir Rebecca en porter un!"
Georges le regarda d'un air grave et lui répondit: " Laisse tomber, mec! Ne cherche pas à savoir!"
James trouva cette réponse absurde et insista encore plus. Il ne comprenait pas la réticence de Georges.
Il a supposé qu'ils avaient intégré le "club" dont la vendeuse avait parlé, et qu'il ne voulait pas partager l'information.
Finalement, il lui a fait le pari que, s’il gagnait la partie, Georges devrait tout lui dire. Georges a accepté.
James a gagné la partie et Georges lui a promis de tout révéler le soir même, au bar, en présence de Jenny et de Rebecca.
Pendant ce temps, au bord de la piscine, les femmes discutaient du même sujet. Et Jenny était tout aussi peu encline à dévoiler l'origine du bikini doré que son mari. Rebecca insistait:
"Sois sympa! Dis-moi où as-tu trouvé ce bikini doré? James bave devant ce truc et j'aime avoir de l'emprise sur lui!"
"Oh, tu auras une emprise totale sur lui! Mais tu ne peux pas l'acheter. On se retrouve ce soir au bar, et je te raconterai tout!"
Rebecca ne savait plus quoi dire, alors elle a accepté le rendez-vous.
Ce soir-là, James et Rebecca se suggérèrent mutuellement de rejoindre Georges et Jenny pour prendre un verre au bar de la boîte de nuit de l'hôtel, car aucun des deux n'avait mentionné l'incompréhensible réponse du couple.
Sur le chemin de la boîte, en traversant les jardins, ils ont entendu des cris étranges venant de la piscine.
La curiosité les a poussés à aller voir d'où ce bruit provenait.
Une touriste, en bikini doré, debout contre le mur de la piscine, se faisait prendre par un serveur de l'hôtel.
Ses jambes enroulées autour de la taille du black, ses bras agrippés aux épaules musclées du type, la bouche soudée à la bouche de son étalon, elle sautait et rebondissait sur sa queue en poussant de petits cris!
James et Rebecca sont rapidement partis sans bruit pour ne pas les déranger!
Au bar du dancing, Georges était seul. Alors que James et Rebecca entamaient la discussion, Jenny les rejoignit.
La chevelure en bataille, les joues rouges, haletante, Jenny les apostropha:
"Pourquoi n'êtes-vous pas restés? Le spectacle ne vous a pas plu?"
Soudain, ils comprirent que la femme qui se faisait baiser par le serveur contre le mur de la piscine, c'était Jenny!
James et Rebecca n'avaient pas de mots … Georges piquait du nez dans son verre, horriblement gêné.
"Ne soyez pas effarouchés, vous deux! Vous vouliez connaître l'origine de ces bikinis dorés, je vais vous l'expliquer!"
James et Rebecca se regardèrent, gênés et confus.
Jenny leur a raconté: "Hier, après votre départ, un membre du personnel d’animation nous a demandé un coup de main pour installer du matériel. Nous étions ravis de faire connaissance et de rendre service. Nous l'avons suivi dans une pièce réservée au personnel. Une fois à l'intérieur, un petit comité nous attendait, et ils m'ont donné ceci!"
Elle troussa sa robe sur sa hanche, révélant son bikini doré.
Jenny poursuivit: "Ils m'ont dit que les membres m'avait sélectionnée pour intégrer le Club du Bikini Doré. J'ai demandé ce que cela impliquait et ... eh bien, vous venez de voir ce que cela comprends!"
James et Rebecca n'avaient toujours pas retrouvés l'usage de la parole et se tournèrent vers Georges avec stupeur.
"Maintenant, tu vois pourquoi je ne voulais rien te dire, James?" commença Georges, penaud et émoustillé à la fois.
"Ma femme baise avec le personnel noir de l'hôtel puis me revient, comblée et heureuse. Pourtant, je ne parviens pas lui en vouloir, et je la désire encore plus fort qu'avant. Au début, j'ai essayé de m'interposer, mais ils ont sortis des bites deux fois plus grosses que la mienne, et elles n'étaient même pas encore en érection!"
Georges commençait à accélérer le débit de sa voix. Son embarras disparaissait, il se transformait en exaltation.
Il a poursuivi: "J'ai vu son regard s'éclairer de stupéfaction et d'émerveillement. Je ne pouvais pas lui refuser ce plaisir. C'est comme une drogue, plus elle se fait baiser par leurs gros chibres, plus elle en redemande, sa convoitise devient insatiable, et plus je l'aime!"
Jenny a ajouté: "Ils sont tellement chauds et puissants, Rebecca! Quand ils me pénètrent, je me sens remplie, distendue, pleine de bonheur d'être une femme et de ressentir toutes ces émotions. Je sais que c'est un cliché, mais c'est vraiment différent avec les noirs, ils prennent leur temps, c'est divin! Bien sûr, je satisfais Georges pour qu'il ne soit pas frustré, mais il ne peut pas me donner l'émoi que ces blacks me procurent! En même temps, il est demandé au mari de ne pas trop solliciter sa femme, pour qu'elle soit disponible pour les maîtres des lieux!"
Rebecca souriait en entendant cela: "Au moins, je sais que tu ne mens pas à propos de la taille de leurs bites!"
"Et comment sais-tu cela?" demanda James.
"À l'université, ne t'en déplaise, même si je suis restée fidèle à mon serment, j'ai assisté à des fêtes où beaucoup de jeunes finissaient à poil! Et la plupart des blacks étaient équipés de poteaux deux fois plus grands que les blancs, la comparaison était assez drôle!"
Tout à coup, l'un des membres du personnel s'est présenté à eux.
"Merci de les avoir amenés, et surtout merci de faire notre travail en les informant! Nous les avons choisis pour intégrer le club!"
James et Rebecca le dévisagèrent. Le grand noir musclé posa un bikini doré sur la table devant Rebecca.
"Voilà votre cadeau. Si vous souhaitez rejoindre le club, c'est simple, mettez ce bikini à la piscine demain. Sinon, jetez-le simplement à la poubelle et nous ne vous importunerons plus!"
"C'est trop biscornu pour moi!" James se leva brusquement. "Viens Rebecca, on y va!"
Ils ont regagné le confort et la sécurité de leur chambre.
La tête de James tournoyait. Il voulait que cela arrive, n'est-ce pas? Alors pourquoi avait-il fui?
Dans la chambre, James décida de rester cohérent en ignorant ses pulsions.
"Dieu merci, tu n'es pas tombée sous le charme de ces gars comme Jenny, tu n'as pas besoin de leurs grosses matraques pour …?"
James s'arrêta brusquement en voyant Rebecca debout devant lui, songeuse, le bikini doré à la main. Elle avait ramassé le bikini doré avant de partir de la boîte et se tenait maintenant là, devant lui, examinant la pièce de lingerie.
"Pourquoi l'as-tu emporté?!" demanda James sous le choc.
Rebecca s'est dirigée vers la salle de bain en répondant: "Je vais l'essayer. Je dois m'assurer qu'il m'ira pour demain!"
Elle s'est retournée sur le pas de la porte, souriante, en voyant la bosse distendre le pantalon de James.

James était tétanisé, entièrement nu, sa queue raide était dressée devant lui. Il aurait voulu se rapprocher du lit mais restait figé sur place. Il voyait Rebecca, sa belle femme, allongée sur le lit, jambes écartées. Un étalon noir musculeux la baisait durement, martelant sa chatte humide avec une bite comme une batte de base-ball. Il baissa les yeux sur sa propre queue. Elle était encore érigée, mais elle rapetissait à vue d’œil. Chaque pénétration de l'étalon noir arrachait des cris de joie à sa femme, lui ôtant sa virilité. Chaque fois que sa femme gémissait et suppliait son amant de la baiser encore plus fort, son sexe devenait de plus en plus petit. Son univers devint flou lorsqu'il entendit Rebecca prononcer son nom doucement. Il concentra son attention sur Rebecca, mais elle était en transe, perdue dans son monde à elle, défaite et comblée par le pilonnage intensif de ce taureau noir.
James sentit une main secouer doucement son épaule. La brume s'effaça et il vit le visage souriant de Rebecca penchée sur lui:
"Réveille-toi, marmotte! Nous n'avons pas dépensé tout notre argent pour passer la journée au lit!"
James était de retour dans la réalité matinale. Rebecca s'affairait à préparer les affaires de plage. Elle portait son bikini doré qui lui avait été offert la nuit précédente. Le couple qu'ils avaient rencontré, Jenny et Georges, les avait attirés au bar du club, la nuit dernière, pour qu'un membre du personnel de l'hôtel leur propose de rejoindre le Club du Bikini Doré.
James et Rebecca ne savaient rien de toutes les obligations des membres du club.
Ils croyaient juste que les femmes étaient libres de coucher avec le personnel noir de leur choix, et que tout ce qu'elles avaient à faire, c'était de porter le bikini doré pour montrer leur disponibilité.
Se remémorant la soirée, James se souvint de Rebecca sortant de la salle de bain uniquement vêtue du bikini doré.
James était à la fois mélancolique et survolté: "Tu veux porter ce bikini doré, demain, à la piscine?"
"Bien sûr! Pourquoi pas? Après tout, ce sera amusant de marivauder avec ces gens pendant un moment!"
James était heureux que Rebecca ne veuille que taquiner le personnel de l'hôtel, mais il y avait toujours ce désir profond en lui qui souhaitait qu'elle se dévergonde.
James et Rebecca se dirigèrent vers la piscine. En chemin, Rebecca attirait l'attention. Les femmes qui portaient des bikinis dorés lui adressaient des sourires complices. James se sentait humilié par ces sourires, sachant qu'il passait au yeux de ces gens pour un cocu soumis, une larve qui rampe devant sa femme et devant ces mâles qui la baisent.
Conformément à leur habitude, ils s'appliquaient mutuellement la lotion de bronzage.
James a passé plus de temps à enduire Rebecca afin d'apprécier son corps magnifique.
Après un moment, Rebecca prévint James qu'elle allait chercher des boissons.
James essaya de la retenir, se proposant d'y aller à sa place, mais elle se moqua de lui:
"Oh ne sois pas stupide! Le personnel de l'hôtel est convenable, ce sont des hommes sexy, pas des violeurs!"
Rebecca lui fit un clin d'œil rassurant et un sourire en s'éloignant.

En se rendant au bar près de la piscine, Rebecca vit Jenny et Georges s'engouffrer dans une chambre avec deux membres du personnel de l'hôtel. En réalité, Jenny se trémoussait entre les deux noirs musclés, bras dessus, bras dessous, et Georges suivait comme un toutou obéissant. Elle a décidé de les suivre, puisque Jenny lui avait proposé la veille d'assister au spectacle.
En entrant dans la chambre, Rebecca vit Georges complètement nu, assis sur une chaise dans un coin de la pièce. Jenny était penchée sur lui, vêtue de son bikini doré, les deux reproducteurs noirs étaient assis au pied d'un lit.
Jenny sermonnait Georges, lui répétant les consignes: "Maintenant, tiens-toi tranquille, chéri, tu dois rester assis sur tes mains, et défense de te tripoter l'asticot. Tu ne bouges pas d'ici quoi qu'il arrive, à moins que l'un de nous trois t'en donne l'ordre. Les garçons sont bien gentils de te laisser assister à nos ébats, alors ne me fait pas honte!"
Georges acquiesçait de la tête, penaud et soumis.
"Rebecca!" s'exclama Jenny en la voyant entrer. "Je suis tellement contente que tu ais décidé de te joindre au club!"
"Pour l'instant, je ne suis pas encore membre, j'étudie la proposition ... est-ce que je peux ... regarder?"
"Bien sûr que tu peux, bébé!" s'est empressé l'un des deux gars noirs. "Mais tu auras très vite le désir de te joindre à nous ..."
Rebecca tira un fauteuil et s'assit près du lit, juste en face de Jenny et des deux mâles, les observant se mettre au travail.
Les deux hommes se sont levés, chacun d'un côté du lit, Jenny s'est agenouillée entre eux pour sortir leurs bites semi-dures.
Rebecca n'en revenait pas. Cette femme s'occupait de ces deux étalons avec des bites surdimensionnées comme si elle avait fait ça toute sa vie. Aucun de ces hommes n'était son mari, le pauvre homme était assis nu, dans un coin, et il assistait à la lubricité de sa salope de femme!
Rebecca ressentit un picotement familier entre ses jambes et elle dut les croiser pour éviter de se tripoter en public.
Jenny servait avec compétence les deux hommes. Leurs bites noires, luisantes de salive, que Jenny pompait vigoureusement, grossissaient et durcissaient rapidement. Elle était déjà une véritable experte. Ses mains ne quittaient jamais leurs bites et pendant qu'elle en suçait une, elle masturbait l'autre.
Jenny libéra sa bouche un bref instant pour s'adresser à Rebecca, assise avec les jambes croisées, comme prise d'une envie pressante, la bouche sèche.
"Veux-tu venir m'aider?" demanda Jenny avant de reprendre sa tétée.
"Je ne peux pas" répondit Rebecca à voix basse. "J'ai mis ce bikini pour taquiner ..."
Avant qu'elle ne puisse finir sa phrase, Jenny l'interrompit: "Viens! Ils ne mordent pas! Tu vas adorer ça, je te le promets."
Rebecca avait l'impression d'être possédée. Sa raison lui criait de fuir, mais elle se levait et marchait lentement vers Jenny.
Les yeux rivés sur le chibre le plus proche d'elle, elle s'agenouilla sur le bord du lit et s'arrêta lorsque le chibre n'était qu'à quelques centimètres de ses lèvres.
Jenny attrapa la main de Rebecca et la posa délicatement sur la base du sexe de Léon. Il lui semblait que l'électricité traversait le corps de Rebecca pendant qu'elle empoignait cette énorme bite. Son autre main soupesait les lourdes bourses de Léon. Lentement, presque inconsciemment, elle commença à effleurer de sa blanche main le tronc de l'arbre de Léon.
"Alors?" demanda Jenny. "C'est fascinant, n'est-ce pas? C'est énorme et doux à la fois, un vrai maître queux. Je n'ai même pas besoin de voir ton mari pour savoir qu'il n'est pas aussi épais que Léon. À côté, ton mari c'est un enfant, n'est-ce pas?"
La veille, Jenny avait mesuré le sexe de Léon. Pendant la cérémonie d’initiation au club, les femmes se voyaient attribué un mâle alpha qui les "dépucelait" devant leur mari. Jenny avait été ravie d'avoir pu engloutir les trente centimètres de Léon dans sa petite chatte blanche devant le regard effaré de Georges. Depuis, Léon était son taureau, son mâle reproducteur.
"Trente centimètres de chocolat noir charnel, sensuel et voluptueux! Allez goûte-moi ce chocolat, Rebecca!" l'encourageait Jenny.
Rebecca regardait Jenny sucer et lécher la verge de Wallis. Le désir lui tordait le ventre.
En se penchant légèrement en avant, elle sortit la pointe de sa langue pour apprécier le goût de cet inconnu.
Au même moment, Rebecca réalisa la folie de son geste et lâcha la bite de Léon.
"Je suis désolée!" s'excusa-t-elle. "Je dois m'en aller!"
Rebecca s'enfuit pratiquement de la chambre et revint vers James, le visage décomposé.
"Viens!" ordonna Rebecca.
Dès qu'ils furent à l'intérieur de la chambre, Rebecca raconta toute son aventure à James sans rien édulcorer.
"Tu as sucé la bite d'un gars?!" S'exclama James.
"Non, j'ai juste effleuré le gland avec le bout de ma langue et j'ai stoppé lorsque j'ai réalisé ce que je faisais!" répondit Rebecca.
"Était-il plus volumineux que moi?" demanda James.
"Je ne m'en souviens pas" répondit Rebecca. "Tout s'est passé si vite! Je n'ai pas fait attention!"
"Fais un effort! Souviens-toi!" insista James en saisissant la main de Rebecca et en la maintenant sur sa queue.
À ce moment-là, Rebecca réalisa que la bite de James était raide comme une barre d'acier. Plus dure que jamais. Elle caressa doucement, délicatement, la bite de James et, amoureusement, le front contre sa joue, elle lui souffla: "Il était plus puissant!"
"De combien?" voulu savoir James.
"Beaucoup! Le double! Et épais ... Sombre et bestial ... Mais doux au toucher … Je voulais connaître la saveur..." admit Rebecca.
Sa voix rauque trahissait son désir primitif alors que, portée par son enthousiasme, elle s'excitait à décrire le sexe de Léon.
"James, pourquoi es-tu si dur?" lui demanda Rebecca. "Est-ce que ça t'excite de me voir dans les bras d'un autre homme?"
James ne pouvait plus combattre la vérité. "Oui, à l'université, quand nous étions séparés, j'y pensais tout le temps. Je fantasmais sur l'éventualité que tu ailles satisfaire des hommes … des noirs ...!"
"Oh …!" fut la seule réponse de Rebecca.
James, sans qu'elle insiste, continua sa confession: "Pas n'importe lequel. Des mâles Alpha. Des hommes musclés, puissants, des reproducteurs avec de grosses bites qui pourraient t'inséminer plus profondément que moi."
"Veux-tu que j'aille plus loin la prochaine fois?" demanda Rebecca. "J'ai mis ma langue sur sa bite, mais je pourrais le sucer devant toi et accueillir son sperme dans ma bouche!"
"Ooh, oui!", gémit James.
"J'ai besoin de savoir que tu le veux. Embrasse-moi!" réclama Rebecca.
Sans hésiter, James embrassa Rebecca à pleine bouche. Sa langue dans sa bouche, James réalisa pourquoi elle lui avait demandé de l'embrasser. Sa langue était sur la bite d'un autre homme quelques minutes auparavant. Comme James n'avait pas reculé, Rebecca a su qu'il le voulait vraiment.
"Tu ferais mieux de mettre cette bite dans ma chatte maintenant!" lui dit Rebecca avec un grand sourire. "C'est peut-être la dernière fois que tu me baises pendant ces vacances!"

Considérant la folie de ce début de vacances, la troisième journée commençait de façon aussi routinière que possible.
Ils ont reproduit les mêmes gestes que les jours précédents, sauf Rebecca qui soignait un peu plus son apparence.
Rebecca portait bien sûr son bikini doré, maintenant que James lui avait donné la permission d'agir, elle voulait paraître aussi sexy que possible. Elle s'était un peu plus maquillée, elle avait soigné sa coiffure, et elle avait enfreint leur "règle des vacances" en appliquant elle-même sa lotion. Même et surtout dans les endroits recouvert par le bikini doré.
Elle voulait sentir bon et affoler les mâles dominants avec ses effluves de femelle en chaleur.
Ses efforts n'étaient pas passés inaperçus pour le personnel de l'hôtel. Pour James, c'était le matin le plus excitant depuis le jour de leur mariage. Sa femme s'était transformée en déesse sexuelle et vénéneuse cette nuit. Elle l'avait excité par ses caresses, elle l'avait chevauché comme une amazone, elle l'avait sucé en ajoutant à la caresse buccale un toucher rectal et, certaine après la cinquième fois qu'elle avait conduit son homme au paroxysme du plaisir, elle lui avait asséné le coup de grâce:
"Tu réalises que c'est probablement la dernière fois que nous faisons l'amour pendant ces vacances?" le taquina Rebecca. "Demain, je vais me faire baiser par de grosses bites noires, et très probablement, je ne pourrai plus sentir ton sexe en moi, encore moins en être satisfaite. Peut-être même que je serai trop fatiguée ou trop occupée pour te branler. Tu devras te soulager seul, mon chéri!"
James a juste acquiescé. Elle venait de lui donner une séance de baise incroyable et il était trop fatigué pour se chamailler.
Mais c'était la nuit dernière … et ce matin, en voyant sa femme tortiller du cul dans son bikini doré, son désir était de retour.
Il n'avait qu'une seule pensée, la ramener dans la chambre et la baiser à couilles rabattues.
Il l'imagina déjà dans son esprit, gémissante sous ses coups de bite, mais l'image qui se superposait gâchait son rêve.
Non, c'était l'image de sa femme subissant la charge d'un autre homme, d'un noir, et elle adorait son énorme poteau.
James savait qu'un membre du personnel de l'hôtel pouvait s'approcher de Rebecca à tout moment.
"Chéri! À quoi réfléchis-tu?" lui demanda Rebecca en le sortant de son rêve.
Au lieu de suggérer de retourner dans leur chambre, il a simplement répondu:
"Je pense à une bonne boisson fraîche! En veux-tu une aussi?"
"Oui, bonne idée!" répondit Rebecca. "Reste ici, j'y vais ... et mets-toi à plat ventre, tu me fais honte avec ton érection permanente!"
James s'aperçut qu'il était vraiment dur et que son short de bain se dressait comme une tente miniature.
Embarrassé, il se couvrit avec sa serviette de plage.
"Quand je serai de retour, tu pourras me faire profiter en me racontant ce à quoi tu pensais VRAIMENT ... Je ne peux pas croire qu'une boisson fraîche t'excite à ce point!"
Rebecca sourit devant l'inconfort de James et s'éloigna en direction du bar.
Elle savait que James regardait son cul alors elle accentua le balancement de ses hanches juste pour le taquiner.

Alors qu'elle attendait ses boissons au bar, Rebecca fut surprise par une voix derrière elle: "Dommage que tu sois partie si vite hier!"
Léon! Tout à coup, le monde s'est arrêté de tourner. Elle lui fit face, la bouche sèche, des papillons dans le ventre.
Toute sa confiance l'avait quittée. Elle s'imaginait dans les bras de cet homme fort, puissant et doux à la fois, la baisant jusqu'à lui faire perdre la tête, lui faisant tout oublier, son mari, son serment, la transformant en paillasse sous ses coups de chibre.
Putain! Elle en avait tellement envie! La gorge sèche, les tétons dardés, la chatte en fusion, elle s'humecta les lèvres et lui sourit:
"Salut ... Léon!" dit-elle, battant des cils, très chatte. "Je suis désolée pour hier. J'aurais aimé ..."
"Ouais, je sais, c'est pas facile de sauter le pas."
Ils ont bavardé un moment. Rebecca profitait de la proximité pour admirer son corps, très musclé. La veille, elle avait été hypnotisée par son sexe monstrueux, et elle n'avait pas prêté attention au reste. Il ne portait qu'un short de bain moulant. Elle regardait ce short bien ajusté, et elle pouvait clairement voir sa queue moulée par le tissu élastique.
Elle ne pouvait détacher son regard de cette vision qui l'émoustillait, et Léon observa: "Tu es toujours intéressée!"
Rebecca rougie, mais Léon l'a mise à l'aise, en lui parlant de la technique qu'il utilise pour les femmes un peu craintives.
Il lui a affirmé que beaucoup de femmes hésitaient par peur de faire du mal à leur mari.
Elles aiment leurs maris et ne veulent pas risquer de mettre en péril leur ménage.
Rebecca hocha la tête. Elle n'arrivait pas à analyser exactement ses sentiments, probablement quelque chose avec James l'empêchait de sauter le pas, bien qu'il ait affirmé qu'il le souhaitait lui aussi.
Léon continuait d'expliquer que parfois, cela aidait, de séduire le mari pour baiser la femme.
"James sait qu'il ne pourra jamais se comparer à un étalon comme moi! Il veut ton bonheur et il ne peut pas te satisfaire de la même manière que moi. Il veut que tu sois comblée, même si cela signifie qu'il perdra sa place de mâle dominant."
Cela fit sourire Rebecca: "Oh oui? Vous? Un mâle Alpha?"
Soudain, tout bascula. Léon se rapprochait d'elle. Il la frôlait. Rebecca pensait que Léon allait l'embrasser.
Il a effleuré son oreille avec sa bouche et, tout en palpant sa hanche d'une main légère, il lui a murmuré: "Oui. Un mâle alpha. Je vais te montrer ce que c'est ... James est d'accord pour que tu adhères au Club du Bikini Doré, il veut te voir chevaucher ma bite et je vais te le prouver. Suis-moi!"
Léon enlaça Rebecca et s'éloigna lentement en lui caressant le flanc. Ses caresses envoyaient des ondes de plaisir qui la traversaient.
Rebecca était si troublée qu'elle avait totalement oublié les boissons qu'elle avait laissées sur le bar.
Léon savait exactement quelle place ils occupaient près de la piscine, ils les épiait depuis ce matin.
Quand ils furent à quelques mètres de James, il demanda à Rebecca de se cacher derrière un palmier, tout près de James.
À suivre


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :






Les avis des lecteurs


Pute, non ! ............ On les paye, pas nous !

Mais si, pas un salaire en argent, mais en plaisirs, en jouissances, en dépassement de soi.



Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :


Autres histoires érotiques publiées par Tamalou


BALADE EN PONEY-SLAVE - Récit érotique publié le 05-06-2019
MON EX - Récit érotique publié le 02-06-2019
TRIO - Récit érotique publié le 31-05-2019
SOUS-TRAITANCE - Récit érotique publié le 26-05-2019
PRISE ET SURPRISE - 4 - Récit érotique publié le 15-05-2019
PRISE ET SURPRISE - 3 - Récit érotique publié le 13-05-2019
PRISE ET SURPRISE - 2 - Récit érotique publié le 11-05-2019
PRISE ET SURPRISE - 1 - Récit érotique publié le 09-05-2019
MEILLEURS AMIS - Récit érotique publié le 05-05-2019
LES MAUX D'AMOUR - 2 - Récit érotique publié le 01-05-2019
LES MAUX D'AMOUR - 1 - Récit érotique publié le 29-04-2019
LE VISITEUR - Récit érotique publié le 21-04-2019
LE CLUB DU BIKINI DORÉ - 2 - Récit érotique publié le 14-04-2019
LE CLUB DU BIKINI DORÉ - 1 - Récit érotique publié le 12-04-2019
SENSIBLE - Récit érotique publié le 07-04-2019
SÉDUITE - Récit érotique publié le 05-04-2019
PREMIÈRE FOIS - Récit érotique publié le 03-04-2019
CINQUANTE TROIS EUROS - Récit érotique publié le 29-03-2019
SOUS INFLUENCE - Récit érotique publié le 17-03-2019
SAISIR SA CHANCE - Récit érotique publié le 14-03-2019
INVITATION - Récit érotique publié le 11-03-2019
AS DE PIQUE - Récit érotique publié le 24-02-2019
TANTE CATHY - Récit érotique publié le 21-02-2019
SSS - 2 - Récit érotique publié le 15-02-2019
SSS - 1 - Récit érotique publié le 13-02-2019
ANACONDA - Récit érotique publié le 07-02-2019
VOYAGE DE NOCES EN AFRIQUE - Récit érotique publié le 05-02-2019
JESSICA - 2 - Récit érotique publié le 03-02-2019
JESSICA - 1 - Récit érotique publié le 01-02-2019
LE CONTRAT DE MYSTE - Récit érotique publié le 26-01-2019
LE ROBOT - Récit érotique publié le 24-01-2019
TRANSPORT EN COMMUN - Récit érotique publié le 22-01-2019
LA FILLE EST PUNIE, LA MÈRE EST BAISÉE - Récit érotique publié le 18-01-2019
DANS UN PARKING - Récit érotique publié le 14-01-2019
LA FILLE DU BAR - Récit érotique publié le 12-01-2019
LE CHAMANE - 2 - Récit érotique publié le 10-01-2019
LE CHAMANE - 1 - Récit érotique publié le 08-01-2019
JOUR DE PÊCHE - Récit érotique publié le 04-01-2019
CHÉRI, EST-CE QUE JE PEUX .. ? - Récit érotique publié le 22-12-2018
RETOUR PRÉCOCE - Récit érotique publié le 20-12-2018
ARRESTATION - Récit érotique publié le 14-12-2018
BAM - Récit érotique publié le 12-12-2018
FAST FOOD - Récit érotique publié le 10-12-2018
VOISIN VOISINE - Récit érotique publié le 08-12-2018
LE PRIX À PAYER - Récit érotique publié le 06-12-2018
INVITATION - Récit érotique publié le 04-12-2018
LE PIÈGE - Récit érotique publié le 02-12-2018
LE CARNAVAL DE CLAIRE - Récit érotique publié le 30-11-2018
MAMAN CHAPERONNE SA FILLE POUR UN RENDEZ-VOUS GALANT - Récit érotique publié le 26-11-2018
VISITE DU SOUK - Récit érotique publié le 24-11-2018


Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Cybervoyeur le 2019-06-15 ....
• Par Antoine le 2019-06-14 ....
• Par Cerise54 le 2019-06-14 ....
• Par picabanc le 2019-06-14 ....
• Par Passifdominant le 2019-06-14 ....
• Par Julien le 2019-06-13 ....
• Par Alex le 2019-06-13 ....
• Par Olivierkokin le 2019-06-13 ....
• Par Madame rêve le 2019-06-12 ....
• Par Brice le 2019-06-12 ....





Online porn video at mobile phone


histoirede sexehistoires de travestishistoire hdsrencontres sexecandaulisme francaismere et fils sexehistoires de sexe.netmassage de couilleshistoires sexessexe branletterecit porno gayhistoire gayhistoire de sexgai erosechangisteshds menusexe pornodromesexe et amateurscage chastetehistoire de sexhistoires sexechatte sexecenterblog sexesexe erotiqueanal dilatationsexe debouthamster sexehistoire de sexe.netlesbienne sexeplage sexerecits gayshistoire sexe gayrecits candaulistesporno candaulismeexhib sans culottesexe culhds menusexe hard gratuitsexe gratuit francaisreves de femmes bdsmsexe smbdsm fantaisiesvoisines coquinesrencontre dominatricehomme sodomisefistfuckingsexe gratossexe campingautofellationsexe et amateursexe sado masoamateurs sexephoto sexe hommehds sexhds sexsexe xxlsexe mamiebaise par surprisevideo sexe francaisesexe extremefemmes matures lesbienneshistoires sexebd sexesexe double penetrationx story histoirelesbienne sexystar sexerecit erotiquehistoires sexeshistoires de gayshistoire de baisesecretaire cochonebdsm histoirerecits pornoamateur de sexesexe felinfemme encule hommetexte erotiquesexe en directsexe entre amis streamingexhib sexeexibellerecit erohistoire hdshistoiresdesexehistoireserotiquessexe homosexe camera cacheecoulybacasexes videosvideo sexebaise ma belle soeurhistoire de sexemari candaulisterecit hdsenvie de sexej ai couche avec mon prof