... Rencontres entre Libertins (es) :




Histoire des libertines (28) : les nièces de Mazarin était des coquines


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Olga T [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email :

• 125 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.4 • Cote moyenne attribuée par HDS : 10.0
• L'ensemble des récits érotiques de Olga T ont reçu un total de 509 218 visites.

sexe récit : Histoire des libertines (28) : les nièces de Mazarin était des coquines Histoire érotique Publiée sur HDS le 26-04-2019 dans la catégorie Dans la zone rouge
Tags: Historique Cocufiage adultere Bisexualite
Cette histoire de sexe a été affichée 1190 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 2 votes ): Histoire des libertines (28) : les nièces de Mazarin était des coquines ( 9.5 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Histoire des libertines (28) : les nièces de Mazarin était des coquines ( 10.0 /10 )
Couleur du fond :




Histoire des libertines (28) : les nièces de Mazarin était des coquines

J’ai voulu raconter l’histoire sulfureuse des trois nièces du cardinal Mazarin, Premier Ministre de 1643 à 1661, amant de la Régente Anne d’Autriche et parrain de Louis XIV.

Olympe Mancini, comtesse de Soissons, (1638-1708), vécut à la cour de France, entre amours et complots, jusqu'à sa disgrâce, en 1680.

Marie Mancini (1639-1715), épouse du connétable Lorenzo Colonna, fut le premier grand amour de Louis XIV.

Hortense Mancini (1646-1699) fut considérée comme la plus belle femme de son temps.

LES MAZARINETTES

Les Mazarinettes étaient les sept nièces du Cardinal Mazarin, qui les avait faites venir d'Italie, ainsi que trois de ses neveux, entre 1647 et 1653. Elles étaient les filles des sœurs de Mazarin, Laura Margherita et Geronima.

Après un bref exil dû à la Fronde, elles reviennent à la cour, où elles plaisent, particulièrement à la reine-mère, Anne d'Autriche, qui prend les Mazarinettes sous sa protection.

Les trois plus connues et qui méritent amplement de figurer dans cette rubrique sont les trois sœurs Mancini, Olympe, Marie et Hortense. Elles avaient en commun d’avoir été des épouses adultères.

La plus belle et la plus sulfureuse fut incontestablement Hortense. Hypersexuelle assumée, elle mena, à une époque où cela n’était guère tolérée une existence libre et collectionna les amants et on lui prêta tous les vices.

UNE DIABLESSE

Olympe est la préférée de son oncle. Les témoins disent que son charme reposait sur des « yeux noirs plein de feu. » Mais pas seulement : elle possède un minois délicat, le teint mat et « la plus belle croupe de toute la cour. » (Pierre Lunel, « Polissonnes » (Editions du Rocher, 2016).

OLYMPE, MAITRESSE DU JEUNE LOUIS XIV

Le jeune roi commence à courtiser Olympe, « la perle des précieuses », à partir de 1654. Pour elle, il organisa beaucoup de fêtes où « il la menait toujours danser », et les courtisans assurent que « les plaisirs n'étaient faits que pour elle ».

D’aucuns s’imaginent un peu vite que le jeune Louis XIV espérait l’épouser, mais c’était compter sans Anne d'Autriche, comme sur Mazarin, qui ne veulent pas en entendre parler, attitude qu’ils auront plus tard également vis-à-vis de Marie.

Pour parer à toute éventualité, Mazarin décide de trouver un conjoint pour sa nièce.

LE MARI COMPLAISANT D’OLYMPE

Son choix s’arrête sur Eugène-Maurice de Savoie-Carignan, comte de Soissons, en février 1657. Le roi ne s’en offusque pas, pas plus que le comte de Soissons, mari complaisant envers le roi et qui sera dépité de voir Louis XIV se détourner d’Olympe !

Celle-ci lui donne huit enfants, dont l'un est Eugène de Savoie-Carignan, le fameux Prince Eugène, qui sera un adversaire acharné de Louis XIV et commandant des troupes impériales.

L’aîné, Louis-Thomas, est supposé être fils naturel du roi, car il naît en août 1657, soit six mois après le mariage d’Olympe et d’Eugène-Maurice.

Olympe, qui sera surintendante de la maison de la Reine, Marie-Thérèse d’Autriche, serait brièvement redevenue maîtresse de Louis XIV, avant la liaison de celui-ci avec Louise de la Vallière. Le roi partage à ce moment-là sa faveur entre Olympe et sa belle-sœur Henriette d’Angleterre, épouse du Duc d’Orléans ! Les deux femmes tenteront en vain d’écarter Louise de la Vallière, qu’Olympe avait initialement favorisée !

MARIE, AMOUREUSE OU INTRIGANTE?

Marie Mancini, quant à elle, est réputée pour avoir été le premier véritable amour du jeune Louis XIV. Pourtant elle était réputée pour être beaucoup moins jolie que ses sœurs.

En juillet 1658, après le siège de Dunkerque, Louis XIV tombe gravement malade et Marie, pensant que la fin est proche, manifeste l'intérêt qu'elle a pour lui, en versant des larmes qui ont fait date dans l'Histoire. Ce sont ses pleurs qui attirent sur elle l'attention du jeune roi, attention qu'elle conserve ensuite par son esprit et sa culture, littéraire notamment.

Si certains, au même titre que le roi, voient dans ces larmes la preuve d’un amour désintéressé et sincère, d’autres, moins romanesques, y voient plutôt la déception d’une jeune femme qui, après avoir longtemps été le faire-valoir de sa sœur la comtesse de Soissons, voit sa campagne amoureuse menée à l'intention de Louis s’anéantir. En effet, alors que Marie venait à peine de s’attirer l’attention du roi par son esprit brillant, elle apprend qu’il peut mourir d’une minute à l’autre. Elle qui avait tout misé sur l’amour de Louis, effleurant même le projet de monter un jour sur le trône de France, voit ses aspirations se dissiper. Si elle était devenue reine, quelle revanche aurait-elle prise sur ses sœurs, sur son oncle, le cardinal Mazarin, et sur toute la Cour qui ne la prend pas au sérieux. C’est pourquoi, durant le temps de la maladie du roi, Marie « se tua de pleurer », selon les mots de la Grande Mademoiselle.

Lorsque la Cour regagne Fontainebleau, Marie Mancini en est devenue le point d'attraction, présidant aux fêtes et aux bals, succédant à sa sœur Olympe, qui avait précédemment la faveur du roi. Comme elle, Marie est une précieuse, et entoure sa relation avec le roi d'un luxuriant imaginaire romanesque, inspiré de l'Arioste et du Tasse.

La mère du Roi, la Reine Anne d'Autriche, et le Cardinal Jules Mazarin s'opposèrent à une éventuelle union des deux jeunes gens, qui aurait représenté une mésalliance inacceptable, d'autant plus que le cardinal est en pourparlers afin de négocier un mariage royal avec l'infante Marie-Thérèse d'Autriche.

L'éloignement forcé de Marie pendant quelques mois, d'abord à l'Abbaye du Lys de Dammarie-lès-Lys, à La Rochelle puis à Brouage, et sa dernière entrevue avec Louis XIV avant son départ de la cour, le 22 juin 1659, ont inspiré Racine dans sa tragédie Bérénice.

Quant à Olympe, elle fut très jalouse de la passion du roi pour sa sœur Marie. Elle ne partage pas sa disgrâce, après le mariage du roi avec l’infante d'Espagne, et demeure à la cour avec mari et enfants, en ayant conservé l’estime du roi.


HORTENSE LA DELUREE CAPTIVE D’UN MARI JALOUX

Hortense était la plus jeune des trois sœurs. Elle est terriblement mignonne avec ses yeux gris clair. Elle sera une femme gracile et très attirante.

Le roi d'Angleterre Charles II et le duc de Savoie la demandèrent en mariage, mais le cardinal ne crut pas pouvoir accepter l'honneur que lui faisaient deux souverains de rechercher son alliance.

Son oncle le cardinal la maria, le 1er mars 1661 au duc Armand-Charles de La Meilleraye, sous la condition que celui-ci prendrait le nom et les armes de Mazarin.

Quatre enfants naquirent de cette union. Jamais union ne fut plus mal assortie :

• Hortense, jeune, vive et légère, aimait le monde, où elle se voyait sans cesse entourée d'une foule d'adorateurs ;

• le duc de Meilleraye au contraire, avare et jaloux, exagéré dans sa dévotion, fuyait la société et obligeait une femme pourvue d'une dot de trente millions de renoncer au séjour de Paris et de le suivre de ville en ville dans ses différents gouvernements.

Hortense n’a pas attendu longtemps pour cocufier son mari, sous son propre toit. Le duc surprendra un jour le chevalier de Rohan « éperonnant la duchesse dans un recoin », Hortense n’ayant pas eu la patience de trouver un endroit plus adapté. Elle ne se laisse pas intimider par sa colère, tout occupée qu’elle est à son plaisir !

Malgré la surveillance renforcée exercée par le duc, elle le trompera sans vergogne, avec la complicité de son frère Philippe et de sœur Olympe.

OLYMPE L’ENTREMETTEUSE

Olympe va favoriser deux aventures de Louis XIV.

La comtesse se lie alors d’amitié avec la belle-sœur de ce dernier, Henriette d'Angleterre, dite « Madame ». Louis XIV et Henriette, devenus amants, font de longues promenades dans les bois pendant la nuit, en compagnie d’Olympe, ce qui fait jaser la cour et surtout la reine Marie-Thérèse d'Autriche.

Certains affirment qu’Olympe, avide d’intrigues, est à l’origine de la faveur de Louise de La Vallière, pour « faire paravent » aux amours coupables du roi et de Madame. Mais le stratagème se retourne contre elles, car Louis tombe amoureux de Louise et se détourne de sa belle-sœur, qui s’emploie, avec la complicité d’Olympe, à détrôner Louise de La Vallière. La comtesse de Soissons révèle à la reine l’adultère de Louis XIV et de Louise, mais Marie-Thérèse est impuissante contre son époux.

MARIE ET LES BEAUX GARCONS

En 1661, Marie accepte d'épouser le prince Lorenzo Colonna et part vivre à Rome. Mais sa relation conjugale ne tarde pas à se dégrader. Après avoir donné trois fils à son époux, Marie estime pouvoir se soustraire à son devoir conjugal, tout en courant les galants.

Les infidélités de son mari sont par ailleurs connues, mais ce dernier, de caractère ombrageux et violent, n'en refuse pas moins la vie dissolue de sa femme.

La rencontre de Marie avec le Chevalier de Lorraine sera décisive. Il fera d’elle, selon les mots de Pierre Lunel, « une esclave d’alcôve ». A force de se donner à Lorraine, Marie ne supporte plus Colonna, le mari jaloux.

LES SCANDALES D’HORTENSE ET SA FUITE

La vie commune est devenue impossible pour Hortense. Elle s’enfuit une première fois, en mai 1667, au couvent de Chelles, où le Duc la rattrape, l’injurie, la moleste.

Elle se place sous la protection des religieuses. Dans ce couvent, elle fait la connaissance de Sidonie, Marquise de Courcelles, 17 ans, qui avait trompé Louvois, le ministre de Louis XIV, avec le Marquis de Villeroy.

Hortense et Sidonie deviennent complices, Sidonie va pervertir Hortense. Furent-elles amantes, comme il a été dit ? En tout cas, elles s’échappent la nuit du couvent pour folâtrer à leur aise.

Sommée de reprendre la vie commune, revenue au palais Mazarin, les frasques d’Hortense redoublent. Sidonie la rejoint et elles feront un ménage à trois avec le jeune Marquis de Cavoye.

Hortense est l’objet de tous les scandales. Elle couche avec son frère Philippe « parce qu’il lui fait l’amour avec le goût du fruit défendu » (Pierre Lunel). Elle est, en même temps, la maîtresse de Rohan, parce qu’il est beau. Elle fait volontiers l’amour avec les deux en même temps justement parce que cela ne se fait pas.

Hortense prit enfin la résolution de s'affranchir de ce qu'elle appelait "un esclavage odieux" et elle l'exécuta par le secours de son frère Philippe, duc de Nevers, qui lui procura des chevaux et une escorte pour se rendre à Rome, où elle comptait se réfugier auprès de sa sœur Marie, la connétable Colonna.

Son évasion eut lieu dans la nuit du 13 juin 1668, avec la complicité de Rohan et de son frère Philippe. Un écuyer de Rohan, Courbeville, l’accompagne. Il deviendra son amant.

Le duc, qui plaidait alors contre sa femme, déposa plainte au Parlement contre le duc de Nevers pour avoir favorisé le départ d'Hortense, et obtint un arrêt par lequel il était autorisé à la faire arrêter partout où on la trouverait.

Hortense écrivit à son époux pour le prier de lui pardonner et de la recevoir, promettant de ne « se conduire à l'avenir que d'après ses conseils », mais il lui fit répondre que, "quand elle aurait demeuré deux ans dans un couvent, il verrait ce qu'il aurait à faire".

DEBAUCHES AU PALAIS COLONNA

Marie, avant l’arrivée de sa sœur, était déjà une épouse adultère.

Hortense va l’entrainer dans ses débauches. Hortense va partager son amant Courbeville avec sa sœur. Leur frère Philippe les rejoint, y compris dans la débauche. Il semble d’ailleurs, qu’à cette occasion, Hortense initie sa sœur Marie aux délices de Lesbos, apprises auprès de la perverse Sidonie.

Hortense court de Milan à Venise, de Venise à Sienne, éperdue de plaisirs, se donnant un jour à Courbevoie, le lendemain à Philippe, sans omettre les bonnes fortunes de passage.

Elle sera un moment enfermée au couvent de Campo Marzo, sur ordre de son oncle, le Cardinal Mancini. De retour chez Marie, les amants se remettent à défiler, jusqu’à ce qu’Hortense tombe enceinte, sans savoir qui est le père de son enfant.

Elle profite du passage à Rome du passage du chevalier de Lorraine, intime du Duc d’Orléans et de son frère le Comte de Marsan (qui deviendra son amant dès qu’elle se relève de ses couches) pour tenter un retour à Paris, afin de reconstituer ses réserves financières.

L'argent qu'elle possédait étant épuisé et il ne lui restait que ses pierreries, qu'elle engagea pour une somme très inférieure à leur valeur ; et elle repassa en France afin de solliciter une pension sur les grands biens qu'elle avait apportés à son mari.

Le roi Louis XIV, agacé du comportement du duc - qui, pris d'un accès de bigoterie, avait mutilé des œuvres d'art de la précieuse collection de Mazarin - fut touché de sa situation et lui fit obtenir une pension annuelle de vingt-quatre mille livres et douze mille livres argent comptant pour s'en retourner à Rome, en compagnie de son frère Philippe, ce que son mari était loin d'approuver.

De retour à Rome, Hortense reprend sa liaison avec Marsan, mais se livre aussi à « tous les hôtes de passage ».

Craignant pour sa vie face à un mari violent qu’elle trompe allégrement, Marie quitte également époux et enfants pour parcourir l'Europe avec sa sœur Hortense et Philippe, duc de Nevers, son frère.

OLYMPE ET L’AFFAIRE DES POISONS

En froid avec le roi depuis qu’elle avait tenté de discréditer Mlle de La Vallière, veuve depuis 1673, Olympe se fait oublier, jusqu’à la célèbre « affaire des poisons » en 1679.

Elle est alors accusée d’avoir fréquenté La Voisin et autres devineresses et était dite « profonde en crimes et docteur en poisons ».

La comtesse aurait résolu d’empoisonner Louise de La Vallière, bien qu’elle soit entrée au Carmel depuis plusieurs années, craignant que le roi la fasse revenir à la cour. Elle va jusqu’à menacer Louis XIV que « s’il ne revenait pas à elle, il s’en repentirait ». Olympe est également soupçonnée d’avoir empoisonné son mari, pourtant complaisant, ainsi que Marie Louise d'Orléans, fille d’Henriette d'Angleterre et nièce de Louis XIV.

Le 23 janvier 1680, elle est priée de quitter Versailles et le territoire français sur-le-champ. Bien qu’elle ait clamé son innocence, Olympe est définitivement compromise, comme beaucoup de dames de la cour, dans cette affaire et est contrainte de s’exiler.

Elle s'installe alors à Bruxelles et parcourt l’Europe, rejoignant deux de ses sœurs, Marie et Hortense, en Espagne, puis chaque année en Angleterre, revenant régulièrement dans sa résidence bruxelloise, qui avait été construite par son fils, le prince Eugène de Savoie.

LES TROIS SŒURS REUNIES DANS L’EXIL ET LA DEBAUCHE

Olympe, la veuve joyeuse, mènera en Brabant une vie dissolue, entourée de favoris. Parmi ses amants, on citera les musiciens Pietro Antonio Fiocco et Henry Desmarest.

Hortense et Marie s’étaient enfuies de Rome en 1672.

Hortense se retira à Chambéry, où elle séjourna trois années dans la société des personnes les plus distinguées par leur esprit et par leur naissance.

Après la mort de Charles-Emmanuel II, duc de Savoie, qui s'était aussi déclaré son protecteur mais qui mourut jeune, craignant de n'avoir pas également à se louer de la régente Marie-Jeanne, elle passa en Angleterre (1675) suivie de l'abbé de Saint-Réal, un autre de ses amants.

HORTENSE, MAITRESSE DU ROI D’ANGLETERRE

Charles II l'accueillit avec bienveillance et lui assigna sur sa cassette une pension de quatre mille livres sterling.

L’objectif d’Hortense est de remplacer la duchesse de Portsmouth dans le cœur du monarque.

Hortense va faire « patienter » le roi Charles II près d’un an avant de devenir sa maîtresse.

Elle le rend fou de désir et de jalousie, en affichant une liaison avec l’ambassadeur du Portugal, Vasconsellos, puis avec le prince Louis de Monaco. Le roi, irrité de la préférence qu'elle semblait accorder à son rival, supprima la pension qu'il lui faisait, mais la rétablit quelques jours après.

Hortense cède à Charles en décembre 1676. Hortense ira jusqu’à entretenir en même temps trois liaisons : avec le roi, avec Monaco et avec Saint-Réal !

SCANDALEUSE JUSQU’AU BOUT

Obsédée comme elle l'était d'une foule d'adorateurs, Hortense se décida enfin à faire un choix. Elle jeta les yeux sur le baron de Banier, un gentilhomme suédois.

Devenue une femme mure, Hortense ne se calme pas. Son neveu Philippe de Savoie, fils d’Olympe, est de passage à Londres. Il devient son amant.

La jalousie de Banier provoque un duel entre les deux rivaux. Philippe tue le Suédois d'un coup d'épée (1683).

Hortense, affectée vivement par cette mort, fit tapisser sa chambre de noir et y resta enfermée plusieurs jours sans vouloir prendre aucune nourriture.

Saint-Evremond, le meilleur de ses amis, lui remontra combien elle se nuisait elle-même en affichant une douleur si excessive. Elle répondit qu'elle était décidée à passer en Espagne et à finir ses jours dans le couvent où languissait sa sœur la Connétable, mais il n'eut pas de peine à lui prouver qu'elle ne pourrait jamais s'accoutumer à la vie régulière et tranquille d'une religieuse !

Quant à son jeune neveu et amant, devant le scandale immense, il doit s’enfuir d’Angleterre.

Hortense reprit le goût des plaisirs et rouvrit sa porte (et son lit) à la plus brillante société de Londres.

La révolution d'Angleterre, en 1688, qui appela au trône Guillaume de Nassau, la priva de la pension qu'elle recevait, son unique ressource.

Le duc de Mazarin profita de cette circonstance pour lui intenter un nouveau procès et il obtint, en 1689, un arrêt du Grand Conseil qui la déclarait déchue de tous ses droits dans le cas où elle refuserait de revenir avec lui.

Hortense représenta qu'elle avait contracté des dettes et qu'elle ne pouvait pas sortir d'Angleterre sans avoir payé ses créanciers. Tout ce qu'elle dit, tout ce qu'elle tenta fut inutile : elle vit ses meubles saisis et elle se trouvait exposée au plus grand dénuement lorsque le roi Guillaume d’Orange, informé de sa situation, lui assura une pension de deux mille livres sterling.

Hortense n'avait rien perdu de sa première beauté ni de ses « agréments ». Elle revint alors à ses habitudes, passant l'hiver à Londres et la belle saison à Chelsea, village sur les bords de la Tamise, où elle goûtait les plaisirs de la campagne.

Elle y tomba malade au mois de juin et y mourut le 2 juillet 1699.

Moins connues que Cléopâtre, Messaline, Théodora ou Isabeau de Bavière, les trois Mazarinettes avaient toute leur place dans cette rubrique historique !

MES PRINCIPALES SOURCES SUR LE WEB

1. Sur Olympe Mancini

/ />
/ />
2. Sur Marie Mancini

/ />
/ />
/ />
/ />
3. Sur Hortense Mancini

/>


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :






Les avis des lecteurs
Olga T

Merci Sarah!



Ces textes sont toujours aussi instructifs!
Sarah

Olga T

Merci Micky! J'attends ces textes avec impatience. Sous ta plume, cela sera particulièrement intéressant!

Micky

Encore un gros travail documentaire d'Olga qui nous fait visiter l'Histoire de France à la façon de Guy Breton. L'histoire cachée bien sûr. J'en profite pour lui dire que je vais publier une série intitulée "histoires de candaulisme", non historiques mais purement fictives. Ceci en remerciement de l'attention bienveillante qu'elle porte à mes textes et en espérant qu'elle y trouvera matière à satisfaire autant son esprit que son corps.



On ne s'attendait pas à ce que les nièces de Mazarin soient comme ça: adultères, bisexualité, inceste et meme, pour l'une des sœurs, compromise dans la fameuses affaire des poisons!
Manon

Olga T

Maurice, oui j'en parlerai
André, on ne prête qu'aux riches, dit-on!

Olga T

Marie, promesse tenue!
Luc et La chipie, merci, mais je pense qu'il vaut mieux l'ignorer, elle finira par se fatiguer!



Sacré Louis, il s'est tapé les 3 sœurs!
André



Marquise serieux tu ne sais pas lire. C'est juste l'explication de femmes qui ont marqué l'histoire.
Le reste on s'en bas les couilles. Je te l'ai deja dis tu veux lutter va dans le monde lutter contre la traite des femmes, contre les jumeaux tué dans certains pays car pour eux des naissances de jumeaux representent le diable, les femmes cramées à l'acide et j'en passe mais arrete d'emmerder le monde.
Ou alors tu as que ça à faire trouve toi 1 mec mais fais quelque chose de ta vie !!!

La chipie

NB : il y a des gifles qui se perdent les gens critiquent à l'ordinateur mais si il s'agissait de dire les choses en face il n'y aurait plus degun !!!!!



Marquise, vous nous manquiez!
Luc

Olga T

Patrick, comme toujours une analyse très pertinente!
Paul: c'est le moins qu'on puisse dire!
Manon: merci!



Comme tu l'avais dit, tu signales quand tes personnages étaient bisexuelles, ce qui était le cas de deux des sœurs, Hortense et Marie Mancini
Marie



Encore la promotion de l'infidélité et de l'adultère!
Marquise



La Montespan fut aussi compromise dans l'affaire des Poisons. J'imagine que tu en parleras
Maurice



Trois femmes pour le moins atypiques. Mazarin les avait fait venir à la cour plus par ambition personnelle pour leur utilité dans le jeu de pouvoir que par esprit de famille, je pense, mal lui en a pris tant elles lui ont brulés les doigts. Nous sommes rentrées dans une époque où de plus en plus de femmes de "grands" s’offrent les mêmes libertés de mœurs que bien des hommes. Libertés qui leur coutent le plus souvent très cher et qu’elles semblent par conséquent consommer plus ardemment encore.

Patrick




De sacrés coquines, en effet!
Paul



Encore des personnages peu connus que tu nous fais découvrir. J'aime bien cette rubrique
Manon


Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :


Autres histoires érotiques publiées par Olga T


Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : le plaisir d’avoir un mari bisexuel. - Récit érotique publié le 14-07-2019
Histoire des libertines (33) : Sophie-Dorothée de Hanovre, reine d’Angleterre. - Récit érotique publié le 11-07-2019
Lectures érotiques (19). Claude Sannois : « Couple » (Editions Blanche, 2005) - Récit érotique publié le 04-07-2019
Histoire des libertines (32) : Katinka, épouse de Pierre le Grand - Récit érotique publié le 30-06-2019
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : Pacte candauliste et amendements - Récit érotique publié le 20-06-2019
Histoire des libertines (31) : trois scandaleuses - Récit érotique publié le 10-06-2019
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : l’inconnu du restaurant - Récit érotique publié le 06-06-2019
Histoire des libertines (30) : Mme de Maintenon, pas seulement dévote ! - Récit érotique publié le 28-05-2019
Lectures érotiques (18). Guillaume Perrotte : « Sex Addict » (Editions Blanche, 2008) - Récit érotique publié le 22-05-2019
Récits érotiques de la mythologie (12). Priape et la virilité - Récit érotique publié le 16-05-2019
Histoire des libertines (29) : la Montespan - Récit érotique publié le 12-05-2019
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : le train - Récit érotique publié le 04-05-2019
Histoire des libertines (28) : les nièces de Mazarin était des coquines - Récit érotique publié le 26-04-2019
Lectures érotiques (17). Gil Debrisac : « La Bourgeoise » (Editions Blanche, 2011) - Récit érotique publié le 18-04-2019
Histoire des libertines (27) : Ninon de Lenclos, la courtisane intellectuelle. - Récit érotique publié le 09-04-2019
Récits érotiques de la mythologie (11). Récits érotiques issus de la bible : la femme adultère - Récit érotique publié le 03-04-2019
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : exhibitionnisme et hypersexualité - Récit érotique publié le 24-03-2019
Histoire des libertines (26) : Christine de Suède, la reine bisexuelle. - Récit érotique publié le 18-03-2019
Lectures érotiques (16). Joy Laurey « Joy et Joan» (Editions Robert Laffont, 1982) - Récit érotique publié le 11-03-2019
Histoire des libertines (25) : Anne d’Autriche, la régente calomniée. - Récit érotique publié le 07-03-2019
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle : une soirée au restaurant - Récit érotique publié le 23-02-2019
Histoire des libertines (24) : Gabrielle d'Estrées, maîtresse d'Henri IV - Récit érotique publié le 14-02-2019
Lectures érotiques (15). Joy Laurey « Joy » (Editions Robert Laffont, 1981) - Récit érotique publié le 05-02-2019
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle : masturbation et hypersexualité. - Récit érotique publié le 24-01-2019
Histoire des libertines (23) : la légende noire de la Reine Margot. - Récit érotique publié le 18-01-2019
Récits érotiques de la mythologie (10). Sodome et Gomorrhe - Récit érotique publié le 26-12-2018
Histoire des libertines (22) : Marie Stuart, martyre ou salope ? - Récit érotique publié le 21-12-2018
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (54) : le cinéma, lieu insolite. - Récit érotique publié le 16-12-2018
Histoire des libertines (21) : Diane de Poitiers ou le ménage à trois. - Récit érotique publié le 11-12-2018
Lectures érotiques (14). Stephen Vizinczey : Eloge des femmes mûres (Editions du Rocher, 2001) - Récit érotique publié le 07-12-2018
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (53) : le bureau. - Récit érotique publié le 29-11-2018
Histoire des libertines (20) : Anne Boleyn et Catherine Howard, les épouses adultères d’Henri VIII. - Récit érotique publié le 27-11-2018
Récits érotiques de la mythologie (9). Les frasques de Zeus - Récit érotique publié le 23-11-2018
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (52) : Agun mon amour, mon épouse. - Récit érotique publié le 14-11-2018
Histoire des libertines (19) : Marie d’Angleterre, sœur de « Barbe Bleue » et éphémère reine de France. - Récit érotique publié le 12-11-2018
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (51) : Olga et les routiers (3 : une nuit bien remplie). - Récit érotique publié le 10-11-2018
Lectures érotiques (13). Eric Mouzat : Tes désirs sont des ordres (Editions J’ai lu, 2008) - Récit érotique publié le 06-11-2018
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (50) : Olga et les routiers (2 : nuit de plaisir). - Récit érotique publié le 30-10-2018
Histoire des libertines (18) : Agnès Sorel, la Dame de beauté. - Récit érotique publié le 13-10-2018
Philippe, le mari candauliste et Olga, l'épouse hypersexuelle : Un résumé. - Récit érotique publié le 04-10-2018
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (49) : Olga et les routiers (1 : la cerise sur le gâteau). - Récit érotique publié le 20-09-2018
Histoire des libertines (17) : Marguerite d'Anjou, la rose de Lancastre - Récit érotique publié le 14-09-2018
Lectures érotiques (12). Juliette Benzoni : Dans le lit des reines. Les amants (Perrin, 2011) Agnès Grossmann : Les salopes de l’histoire. De Messaline à Mata Hari (Acropole 2016) - Récit érotique publié le 06-09-2018
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (48) : les jeunes amants. - Récit érotique publié le 24-08-2018
Récits érotiques de la mythologie (8). Phèdre ou le complexe de la belle-mère. - Récit érotique publié le 20-08-2018
Lectures érotiques (11). Esparbec : La jument (Editions La Musardine, 2008) - Récit érotique publié le 09-08-2018
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (47) : l’inconnu de la plage - Récit érotique publié le 24-07-2018
Histoire des libertines (16) : « Décapitées » Le destin tragique de trois femmes adultères dans l'Italie de la Renaissance. - Récit érotique publié le 19-07-2018
Philippe, le mari candauliste et Olga, l’épouse hypersexuelle (46) : la plage et le camping : plaisir et jalousie - Récit érotique publié le 05-07-2018
Récits érotiques de la mythologie (7). Pasiphaé et le mythe du taureau ou le bonheur d'être bien remplie. - Récit érotique publié le 27-06-2018



Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Unhommebrun le 2019-07-11 ....
• Par Reveur09 le 2019-07-11 ....
• Par Lepirate le 2019-07-11 ....
• Par Julien le 2019-07-11 ....
• Par QuiGonJ le 2019-07-10 ....
• Par Le Grand Maitre le 2019-07-10 ....
• Par Lombredelaissee le 2019-07-10 ....
• Par centinno le 2019-07-10 ....
• Par thierrylebutineur le 2019-07-08 ....
• Par marcus le 2019-07-08 ....





Online porn video at mobile phone


voyeur gros seinscandaulisme a la plagesexe libertinhistoire hardchatte sexevideo sexe cougarhistoire hdsbdsm sexehard sexesexe entre hommevideo sexe teenhistoire erotique belle mereblog une histoire de mecshds recitsexe animauxrecit hdssexe liveanulingus gayhistoires sexesfemme lesbiennehistoire desexecasting sexehistoire de cocuscene pornosexe girlmalade de sexesexe violsex lesbiennesperiscope sexeje baise ma belle soeuramateur sexesexe cougarsexe.je montre ma sexe tapephoto sexe amateursexe dans les boissexe erotiquesexe noirfille erotiquesexe mateurcaudalismerecit erorecits erotiquessexe douchehds histcandaulisme plagesexe de groupebaise en groupehds histmarche aux esclaves bdsmhds histoirevideo sexe incestehds histhistoire de sexeles histoires tabouhistoiresde sexemasturbation a la plagesexe gratuireferences sexesexe vieuxfilm sex gratuitbite geantesexe gfucking machinecandaulisme francaisbaise par surprisesexe femme murephoto sex amateurgai erosvideos sexefille fontaineeroprofma premiere sodomiecandaulismesalope sexehistoires sexesexe adosexe incestefille erotiquegros sainssexe entre hommefilm sex gratuitxhamster histoiressexe vieilleshds histoiresreferences sexebite geanteamteur et sexecandaulisme forumsexe nudistedoitage