... Histoires De Sexe Audio :

Récits érotiques sur téléphone fixe ou mobile : Appelez le
Plusieurs catégories d'histoires libertines, sadomaso, insolites, lesbiennes etc...


Samia - 39 Une escorte et son chauffeur.


- Par l'auteur HDS -

Auteur de récits érotiques Récit érotique écrit par Mia-michael [→ Accès à sa fiche auteur].
Auteur femme. - Email : mia.michaelhotmailfr

• 94 récits érotiques publiés.
• Cote moyenne attribuée par les lecteurs : 9.1 • Cote moyenne attribuée par HDS : 9.9
• L'ensemble des récits érotiques de Mia-michael ont reçu un total de 526 383 visites.

sexe récit : Samia - 39 Une escorte et son chauffeur. Histoire érotique Publiée sur HDS le 27-04-2019 dans la catégorie Dominants et dominés
Tags: Cunnilingus Escort girl Fetichisme
Cette histoire de sexe a été affichée 2017 fois depuis sa publication.

Note attribuée à cette histoire érotique par les lecteurs ( 1 votes ): Samia - 39 Une escorte et son chauffeur. ( 9.0 /10 )
Note attribuée à cette histoire érotique par HDS : Samia - 39 Une escorte et son chauffeur. ( 10.0 /10 )
Couleur du fond :




Samia - 39 Une escorte et son chauffeur.

Je quitte l’usine, Julien sur mes talons. Il est penaud, le pauvre. Le mouton frisé vient de m’expliquer à quel point il est nul, ce qui n’est pas vrai : il est champion pour lécher une chatte ou sucer une bite.
L’idée que je sois directrice des relations avec les syndicats et lui garçon de courses, ça me plaît... Et lui aussi, quelque part, non ? Qui irait épouser une garce dans mon genre si ce n’est parce qu’il se sent vivre... sous ma botte. De plus, je l’ai désintoxiqué : plus de coke, ni d’antidépresseur. À la place, il peut lécher ma chatte pleine du sperme d’un autre.
Je suis son sauveur, sa bénédiction ? D’accord ? Bon, alors, moi je vais monter dans la hiérarchie des cadres de l’usine et lui, il va descendre : logique... Moi, un jour PDG et lui... qu’est-ce qui est tout en bas de l’échelle sociale dans l’usine ??? Je sais : celui qui est chargé du nettoyage des toilettes. Julien, le fils du patron sera Monsieur Pipi ! Les ouvriers vont adorer l’idée et peut-être pisser à côté pour qu’il ait quelque chose à faire.
Il n’a pas voulu faire d’études ? Parfait : aux chiottes, Julien... J’adore l’idée, je mouille alors que je n’ai même pas de culotte...
On rentre chez nous et là il fait ce qu’il sait faire le mieux me lécher le cul... et la chatte.
J’ai envie de parler de lui à mon beau père. Je lui téléphone et demande à lui parler. La secrétaire me dit :
— C’est important, Madame de Préville ?
— Oui, c’est au sujet des clients de demain
— Un instant...
Elle me le passe tout de suite. Il est sec :
— Je suis très occupé, Samia. Qu’est-ce que tu veux ?
Étant plus à l’aise avec lui au téléphone, je réponds, sûre de moi :
— Deux choses, Monsieur mon beau-père. Pour sortir les clients, je veux prendre Julien comme chauffeur.
— Tu ne sais plus conduire ?
— Dites, vous m’avez piégée en m’envoyant chez cette brute de Max Desallié, vous pouvez bien accepter que je prenne Julien comme chauffeur.
Énorme soupir agacé, puis il dit :
— D’accord. L’autre chose, vite.
— Est-ce que Lisa et moi, on a carte blanche en ce qui concerne le boulot de Julien ?
— Oui. À demain Samia.
Il raccroche. M’en fous, j’ai ce que je veux.
L’après-midi, on va faire des courses. Je trouve une robe rouge sexy... et un peu classe. Ensuite, on va dans un magasin de vêtements pour le travail. Je dis à la vendeuse :
— Mon mari a trouvé une place de chauffeur de maître.
Elle se tourne vers Julien en disant :
— Félicitations, Monsieur, ce sont des bonnes places...
Il est tout gêné, Julien. De quoi ? De faire le chauffeur ? Attends, tu vas voir ce que la petite brebis obèse et moi on te prépare. C’est vrai quoi, je dois le mater, ce mari. La vendeuse va chercher un uniforme : costume noir, chemise blanche, cravate noire, casquette noire et gants blancs. Elle me demande :
— Et vous entrez comme bonne chez les Maîtres de votre mari ?
Ouch ! Je nous imagine, lui est moi, chauffeur et servante. Ça... m’émeut. Devant mon silence, elle me dit :
— Ne m’en veuillez pas, Madame, mais les gens aiment bien avoir un couple à leur service.
— Non, pas de problèmes... Vous avez vu juste, mais on reviendra plus tard pour mon uniforme.
Marrant.
***
Le lendemain matin, je reste chez moi, puisque le dingue du syndicat est en vadrouille... Il a quand même de bonnes idées : m’obliger à venir le voir sans culotte, comme une métaphore du patronat se soumettant, c’est culotté, non ? Enfin, culotté, c’est peut être pas tout à fait le mot qui convient.
Et puis, ma chatte et moi, on se souvient rêveusement de la barre de son sexe dur contre mes fesses. Ou alors, il est impuissant et c’est un tube de Smarties king size qu’il s’était filé dans le pantalon. Un syndicaliste qu’on charrie sur sa virilité, ça doit être amusant à observer.
Bon, c’est pas tout ça, en fin d’après-midi, j’ai les hommes d’affaires. Ce que je vais leur dire ? Euh... achetez nos tissus, ils sont frais, ils sont beaux. De toute façon, j’ai rendez-vous avec Suzy, la fille de la publicité, pour en parler.
En fin de matinée, je prends un bain. Julien me lave, me sèche, me coiffe, me met du vernis sur les ongles des mains et des pieds... Mais il est incapable de me maquiller, ce nul. Je vais lui faire prendre des cours de maquillage.
Ensuite, il m’habille : sous vêtements La Perla, robe rouge sexy/classe, escarpins noirs à talons moyens. Moi qui ai toujours porté des baskets, je ne suis pas à l’aise sur des talons hauts. Je me regarde dans un miroir... Que dire ? Que je suis belle et sexy et attirante et même plus : une vraie bombe sexuelle. Je me retourne et retrousse ma jupe pour regarder mes fesses à peine vêtues d’un minuscule slip : je m’excite moi-même !
Julien confirme ce que je pense :
— Tu es la plus belle femme du monde, Samia.
Vous vous rendez compte de la chance qu’il a de vivre avec moi ? Allez, je ne veux pas avoir l’air narcissique, il exagère un peu : je suis la plus belle femme du monde... après Marilyn et Ava ! Vous voyez à quel point je suis lucide. Je dis à Julien :
— Je veux te voir en chauffeur !
Il enfile son uniforme. On peut dire ce qu’on veut de Julien, mais il n’est pas mal, dans le genre minet efféminé. Il a de l’allure dans cette tenue, avec des gants et une casquette. Je le fais s’incliner en enlevant sa casquette. Il fait ça bien, ce garçon a vraiment l’âme d’un domestique.
J’ai du mal à comprendre pourquoi on doit voir les clients si tard. Peut-être pour leur faire visiter l’usine lorsqu’il n’y a plus d’ouvriers. Bizarre... J’appelle Suzy à 5 h et je me présente en disant :
— Je vais venir pour que vous m’expliquiez ce qu’on doit leur montrer, Suzy.
— Mais... euh... ce n’est pas nous qui faisons visiter l’usine.
— Qu’est-ce qu’on doit faire alors ?
— ... Euh... votre beau père ne vous a pas mise au courant ?
— Non, il m’a dit de voir ça avec vous.
— Écoutez, venez à 6 h, on aura le temps d’en parler...
— Bon, à tout à l’heure.
Qu’est-ce qu’il me fait encore comme coup fourré ! Au mieux, il y aura des escortes et on doit juste les accompagner. Étrange, quand même.
Je vais à l’usine. Mon chauffeur – oui, j’ai un chauffeur – me conduit et m’attend dans la voiture... Je vais au département publicité. Dès que j’entre dans les bureaux, une jolie blonde vient vers moi en disant :
— Bonjour Madame de Préville, je suis Suzy...
Je l’embrasse avant de lui dire :
— Appelle-moi Samia. On ne doit donc pas leur montrer l’usine ?
— Non, nous, on mange avec eux et...
— Oui ?
— Votre beau père ne vous a parlé de rien ?
— Non.
Les gens de la publicité nous regardent et certains chuchotent. Je lui demande :
— Il n’y a pas un endroit où on peut parler tranquillement ?
— Si, venez...
On descend à la cafeteria. Dans l’ascenseur, je lui dis :
— Tu sais, on peut se tutoyer.
— D’accord, je suis un peu ennuyée que ton beau-père ne t’ait rien expliqué. Mais nous, on est plutôt chargé de la partie "entertainement"...
— Putain ! Il n’y aura pas d’escortes ?
Elle pose sa main sur ma hanche en répondant :
— Peut-être une, mais j’aimerais beaucoup que tu fasses équipe avec moi. Et tu verras, ce sont des hommes d’affaires...
Dans le fond... pourquoi je prends ça aussi mal ? Parce que mon beau-père ne dit jamais la vérité. Sinon, coucher, ça ne me fait pas peur. Et puis Suzy est une jolie blonde fraîche... Elle m’embrasse sur le coin des lèvres en disant :
— Tu verras, on va s’amuser, toutes les deux...
— Bon. Mais dis-moi, pourquoi tu fais ça ?
— Mon père a fait une... bêtise et Monsieur de Préville l’a aidé. Et puis, si les clients signent, on a une grosse prime.
Ça me fait penser aux investisseurs de Djibril... D’un autre côté, ça se passe partout comme ça, on étourdit les clients avec du champagne, de la bouffe, un spectacle et des jolis culs... Après tout, on n’attire pas les mouches avec du vinaigre. Nous sommes le miel, chargé de convaincre les mouches. Oui, bon, ça devient un peu surréaliste ! Suzy me regarde en attendant ma réponse. Elle est simple :
— D’accord, on fait équipe.
Elle se serre contre moi en disant :
— Tu es un amour.
Et elle m’embrasse sur la bouche ! Comme on est arrivées au rez-de-chaussée et que les portes de l’ascenseur se sont ouvertes, les gens qui l’attendent nous regardent avec de grands yeux. On dirait que ces benêts n’ont jamais vu deux filles s’embrasser.
On va à la cafeteria. Il n’y a pas grand-monde à cette heure-ci. On s’assied à une table.
Vous connaissez l’expression « Faire contre mauvaise fortune bon cœur » ? Elle ne date pas d’aujourd’hui, c’est vrai. En clair, ça signifie que si vous vous faites enculer à sec, dites : "Génial, j’avais justement envie de me faire enculer à sec !" Je devais représenter la société et au lieu de ça, je les rencontre en tant qu’escorte... Mais il y a un autre proverbe qui ne date pas d’hier, non plus : « La vengeance est un plat qui se mange froid ». J’aurai certainement l’occasion de présenter la facture à mon beau père, un de ces jours... Je suis sortie de mes pensées par Suzy :
— Si c’est vrai que ton beau père t’a "rin" dit, c’est pas bien.
Ah ! Elle a une pointe d’accent ch’ti, c’est mignon... Je réponds :
— Non, rien de rien, mais c’est son habitude. Il m’a envoyé chez Max Desallié sans me prévenir que j’aurais affaire à un dingue. Tu le connais ?
— Oui, bien sûr, il fait la pluie et le beau temps dans l’usine.... Mais nous, on peut toujours compter sur lui, même les cadres. À condition de faire ce qu’il veut, bien sûr.
— Dis, tu sais qui on doit rencontrer ce soir ?
— Je crois que ce sont des Malais. Ton beau-père viendra avec nous, je crois. Il voudrait construire des usines en Malaisie, mais il a besoin d’associés malais, comme ça se passe en Chine.
— J’ai un chauffeur. En fait, Julien.
— Ton mari, Julien de Préville ?
— Oui.
— Chauffeur, ça lui va bien. Il pourra nous conduire au restaurant...
À ce moment-là, mon beau père arrive dans la cafeteria, suivi de quatre hommes et une femme, sûrement pas des Ch’tis ou alors, très bronzés et avec les yeux bridés. Ils sont plutôt grands, bien habillés, Asiatiques sans aucun doute. Il commence par nous engueuler :
— Vous deviez nous attendre dehors.
Ouch ! Il sent l’alcool ! Ils ont tous l’air d’avoir méchamment picolé. Sans se démonter, Suzy lui répond :
— Vous aviez dit 6 h dehors, Monsieur, il est 6 h moins 10.
Il grommelle :
— Oui, bon, on en reparlera. Voici nos invités et futurs associés, j’espère. Je compte sur vous les filles pour les satisfaire complètement.
Je vous les décris : un homme grand et gros, d’une cinquantaine d’années. Ça doit être le plus important... Les trois autres sont plus minces, et également bien entamés. Ils sentent le whisky ou un autre truc qui pique la langue. La fille a l’air plus sobre, je pense qu’elle est Japonaise. Mon beau père leur dit en anglais :
— Ce sont les plus belles filles actuellement sur le marché.
Ça y est, on dirait qu’on est des pastèques ! Le gros réprime un petit rot répond :
— Elles sont très bien. Nous, on a pris Keiko pour les urgences.
Il veut sans doute dire : « pour les pipes express ». Il ajoute :
— Je prends la petite brune...
Il dit un truc dans une langue inconnue et ça fait rire tous les autres. Puis, il ajoute en anglais :
— Messieurs, pour commencer, vous devrez vous contenter de la jolie petite blonde et de Keiko. Je vous repasserai la brune après l’avoir essayée. L’avantage, c’est que ça glissera mieux.
Les hommes rigolent servilement tandis que Suzy et moi on se regarde, genre "quel porc !".

A suivre.

Si vous voulez me joindre je suis ici et sans dessous :o)


Aidez-nous à nous faire connaitre... Partagez cette histoire sur les réseaux sociaux :






Les avis des lecteurs
un couple de lecteurs

grosse coquine!!! humm!!!!


Réagissez au texte
Avis sur le récit

Vous êtes :

Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur de l'histoire.
Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :


Autres histoires érotiques publiées par Mia-michael


Samia - 43 Le journal de Julien. - Récit érotique publié le 07-06-2019
Samia - 42 Joyeux anniversaire ! - Récit érotique publié le 28-05-2019
Samia 41 - Une partouze d'affaires. - Récit érotique publié le 19-05-2019
Samia - 40 Mi-ours, mi-chenille. - Récit érotique publié le 07-05-2019
Samia - 39 Une escorte et son chauffeur. - Récit érotique publié le 27-04-2019
38 - Samia et le syndicat. - Récit érotique publié le 12-04-2019
Samia - 37 Troisième partie. - Récit érotique publié le 03-04-2019
Samia - 36 Barbares. - Récit érotique publié le 25-03-2019
Samia - 35 Elargir le cercle de ses amis. - Récit érotique publié le 15-03-2019
Samia - 33 Feuille de rose - Récit érotique publié le 20-02-2019
Samia - 32 Moi, impudique ? - Récit érotique publié le 08-02-2019
Samia - 31 Oui, qui ? - Récit érotique publié le 19-01-2019
Samia 29 - Ce sont les femmes qui nettoient. - Récit érotique publié le 01-01-2019
Samia - 28 Mahla, la charmante. - Récit érotique publié le 19-12-2018
Samia - 27 Deux salopes sans slips. - Récit érotique publié le 07-12-2018
Samia - 26 La rivière des esclaves. - Récit érotique publié le 25-11-2018
Samia - 25 Samia chez les Berbères.. - Récit érotique publié le 16-11-2018
Samia 24 - Samia marchande. - Récit érotique publié le 05-11-2018
Samia - 23 Le coup du matin. - Récit érotique publié le 27-10-2018
Samia - 22 Si ce n'est toi, ce sera ton père. - Récit érotique publié le 11-10-2018
Samia - 21 Deux enterrements, un mariage. - Récit érotique publié le 30-09-2018
Samia 20 - Le Nord - Récit érotique publié le 16-09-2018
Samia - 18 Jeux d'eau. - Récit érotique publié le 07-09-2018
Samia - 18 Trop, c'est trop - Récit érotique publié le 19-08-2018
Samia - 16 Kristos, enfin... ou pas. - Récit érotique publié le 19-07-2018
Samia - 15 Tatouages - Récit érotique publié le 08-07-2018
Samia - 14 Partouze marine - Récit érotique publié le 26-06-2018
Samia - 13 Un photographe connu. - Récit érotique publié le 20-06-2018
Samia 12 - A votre service. - Récit érotique publié le 05-06-2018
Samia - 11 Un couple modèle. - Récit érotique publié le 28-05-2018
Samia - 10 Les flots bleus - Récit érotique publié le 21-05-2018
Samia - 9 Tiens, des Chtis. - Récit érotique publié le 11-05-2018
Samia - 8 Débroussaillage. - Récit érotique publié le 02-05-2018
Samia - 7 Kristos - Récit érotique publié le 27-04-2018
Samia - 6 Une nuit à l'auberge. - Récit érotique publié le 19-04-2018
Samia - 5 Sur la route. - Récit érotique publié le 15-04-2018
Samia - 4 Sara la Noire. - Récit érotique publié le 03-04-2018
Samia - 3 Une nuit chez les Roms. - Récit érotique publié le 26-03-2018
Samia - 2 Oh, comme c'est mignon... - Récit érotique publié le 18-03-2018
Samia - 1 Samia, fille du voyage. - Récit érotique publié le 12-03-2018
De Comtesse à fille de cuisine - 3 - Récit érotique publié le 15-02-2018
De Comtesse à fille de cuisine - 2 - Récit érotique publié le 10-02-2018
De Comtesse à fille de cuisine - 1 - Récit érotique publié le 03-02-2018
Les vacances de Mia - 5 - Récit érotique publié le 22-01-2018
Les vacances de Mia - 4 - Récit érotique publié le 16-01-2018
Les vacances de Mia - 3 - Récit érotique publié le 07-01-2018
Les vacances de Mia - 2 - Récit érotique publié le 01-01-2018
Les vacances de Mia - 1 - Récit érotique publié le 19-12-2017
Une illusion parfaite par Christine François-Kirsch - Récit érotique publié le 28-11-2017
3 ans de pénitence - 14 - Récit érotique publié le 21-11-2017


Histoires triées par catégories :

Thématiques

Abstinence Amazones Amis Andromaque Anulingus Arabes Artisan Artiste Asiatiques Au boulot Au reveil Auto-fellation Autobiographie Avion Baby sitter Bateau Beau-frere Beau-pere Beauté Belle-mere Belle-soeur Bisexualite Bizarre Blacks Blondes Bois, Foret Bondage Boules de geisha Bourgeois Branlette espagnole Brunes Cage de chasteté Calin Camping Candaulisme CapdAgde Caresses preliminaires Casting Chantage Cinema Club libertin Cocufiage adultere Combat Coming-out Cougar Coup de foudre Cousins Cuisine Culottes Cunnilingus Cybersexe Darkroom Depucelage Dialogue Discothèque Docteur Doigtage Dominant Maitre Dominatrix Double penetration Douche Bain Drague Echangisme Ejaculation faciale Ejaculation feminine Emotions sensibilité Endroits insolites Entre hommes - Gay Epilation Escort boy Escort girl Etudiant Europe est Exhibition Exotisme Extreme Facesitting Fantasmes Fantasy Fellation Feminisation Femme fontaine Femmes enceintes Fessee fetes soirees Fetichisme Fille encule homme Film porno Fist Fist-fucking Flagellation Frotteurisme Fucking machine Gang bang Gerontophilie Glamour Gloryhole Gode ceinture Godemiche gorge profonde Gros Grosses Gros seins Gros sexe Hammam Handicap Hermaphrodite Hermaphrodites Historique Hôpital Hotel Humiliation Inconnu-inconnue Infirmieres Ivresse Jambes Jeunes Jeux Jumeaux-jumelles Lactation Latina latino Lavement anal Lectures érotiques Legumes Lesbiennes Levrette Libertinage Lingerie Maigre Mammophilie Mariage Massage Masturbation Matures Mini jupe Missionnaire Mommy porn Mots crus Muscles Mythologie Naturisme nudisme Nymphomane Obéissance Oeuf vibrant Oncle et tante Onirique Parking Partouze Perles anales Petit sexe Petits seins Pieds Piercings Piscine, Plage Poesie Poilues Ponyslave Préliminaires Première fois Prison Prof Prostate Punitions Quebec Recit bilingue Romantisme Rousses Routiers Russes Sadomaso Saint valentin Salope Sans capote Sans culotte Science fiction Secrétaire Sensualité Sexe sauvage Sexshop Sextoy Sillicone Sodomie Soixante-neuf Soubrette Soumission Spermophile Sport String Striptease Tatouage Tendresse Terma Testicules Tétons Toys rosebud geisha Train Transexuelle Travesti Triolisme Triple penetration Uniformes Urophilie Pisse Vacances Vieux avec jeunes Voisins voisines Voiture Voyeurisme Wc

Petites annonces

Les dix dernières annonces :

• Par Cybervoyeur le 2019-06-15 ....
• Par Antoine le 2019-06-14 ....
• Par Cerise54 le 2019-06-14 ....
• Par picabanc le 2019-06-14 ....
• Par Passifdominant le 2019-06-14 ....
• Par Julien le 2019-06-13 ....
• Par Alex le 2019-06-13 ....
• Par Olivierkokin le 2019-06-13 ....
• Par Madame rêve le 2019-06-12 ....
• Par Brice le 2019-06-12 ....





Online porn video at mobile phone


sexe gros seinrevebebe histoiresvideo sexe freefist pornofemmes sans culottehds menusite erotiqueporno chantagevideo sexe jeunesexe amateursite sexelive sexe camsexe video gratuitehistoires de sexessexe trainsexe campingrecit erotiqueshistoiredecheznous2sexe femininejac facialesexe amateur francefuckingmachinehistoires sexerecit porno gaybranlette espagnolehistoires de sexe.netsexe d hommefuking machinematures sexelive sexe camhds histoireamateurs et sexblonde sexehds sexlavement avant sodomiehistoires candaulisteslingerie sexehds recithistoire sexeescorte sexeamateur de sexesexe trainhds histoire de sexeblog sex amateurtriple sodomiebdsm sexe100%sexerecit erotique incesteenculeuse d'hommerecits erotiquesrecit hdshistoire hardautofellationsexe coupletravesti soumissexe gratuitsexetagsexe videosexe teengay sexehomme nu femme habilleecenterblog sexehistoires xhamstersexe gratosrecit sexhds histoire de sexereve de sexeporno vieux et jeunesexe entre femmeshds sexsexe movies